Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

contradictions

Mesures COVID-19 de fin d'années et coiffeurs...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Alors, ce vendredi 27 novembre 2020 le CNC (Conseil National de Concertation, remplaçant l'ancien CNS, Conseil National de Sécurité) de Belgique a décidé d'assouplir les mesures pour les secteurs commerçants à haute rentabilité (tous les commerces jusqu'ici jugés non-essentiels) mais, d'un autre côté, a décidé de maintenir la fermeture de ce qui est jugé non-essentiel (l'hygiène c'est vrai que c'est pas essentiel finalement) tels les coiffeurs!

   Et une image m'interpelle: celle de tous ces politiciens qui nous l'annoncent et qui malgré plus d'un mois de fermeture des coiffeurs affichent une coupe de cheveux on ne peut plus "citizen" digne des magnats de Wall-Street!!!

   Mais que vais-je donc imaginer là? Voyons! Eux? Eux, faire appel à du travail au noir et peut-être même de la part d'immigrés sans-papiers? Eux? Non, certainement jamais!

   Quoiqu'il en soit le journal La Libre titrait sur les bénéfices économiques de l'immigration, qui rapporte plus qu'il ne coûte. On pourrait largement faire le même commentaire sur le travail au noir.

   Car qui dit coiffeurs fermés, dit qu'ils ne peuvent pas non plus exercer à domicile. Or, comme je l'ai déjà fait remarquer, en voici des ministres bien coiffés!

   Dès lors on se demande pourquoi le MR et l'Open-VLD luttent tant contre les travailleurs au noir, eux qui y font appels.

   Mais bon, c'était juste une petite réflexion, un "arrêt sur image".

Voir les commentaires

Ma réponse à Paul Magnette sur ses dites préoccupations sociales de crise sanitaire

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Ma réponse à Paul Magnette sur ses dites préoccupations sociales de crise sanitaire
Ma réponse à Paul Magnette sur ses dites préoccupations sociales de crise sanitaire

Voir les commentaires

Des interversions systématiques comme signes de reconnaissance éventuels

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Alors, il y a des choses qu'on ne peut s'empêcher de remarquer. Dont des interversions systématiques.

   En effet, lorsqu'un texte ne contient pas d'erreurs ni orthographiques ni de grammaire, même dans les mots les plus techniques, mais ne contient qu'un seul et unique type d'erreurs qui en plus est systématique et sans exception à chaque fois que l'occurrence se produit (et sachant que ces textes ont été écrits en général sur une application contenant un vérificateur orthographique et de grammaire [mais là c'est vrai moins souvent]), on peut se poser des questions sérieuses.

   Le premier type d'erreurs remarqué est l'interversion entre la finale de conjugaison "é" et "er". Erreur systématique, non pas aléatoire comme devrait l'être une erreur véritablement non-voulue.

   Second type d'erreurs, remarqué lui dans le milieu des fonctionnaires: l'interversion entre "public" et "publique". Ainsi on peut lire «l'argent publique» au lieu d'argent public et «école public» au lieu d'école publique.

   Sachant que quasiment seul ce type d'erreurs apparaît, de plus de manière systématique et non aléatoire comme le voudrait la logique de la vraie erreur, on peut tout simplement se demander si ce type d'erreurs ne serait-il pas un moyen de reconnaissance entre individus de certains "camps" ou "lobbies" ("lobbys")?

   Personnellement j'en suis convaincu car mathématiquement parlant, en terme de statistiques, la probabilité que de telles erreurs se produisent systématiquement et hors tout autre types d'erreurs est nulle. Donc c'est que c'est voulu.

Voir les commentaires

COVID-19, le PTB a une solution: une taxe! (si si ça guérit)

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

COVID-19, le PTB a une solution: une taxe! (si si ça guérit)

Ça durait, ce silence du PTB sur le coronavirus. Évidemment ils ne pouvaient louper l'occasion: «volons l'argent aux riches ça guérira les pauvres», logique non?

Tout d'abord remarquons cette délicate attention du Parti Mao-Stalinien envers les médecins et les infirmiers «en première ligne». Récupération "affectueuse" de travailleurs qu'ils estiment "riches". En effet rappelez-vous mon article précédent sur le PTB: selon eux le salaire maximum par foyer (cohabitants compris donc) ne doit pas dépasser 2.000 €/mois! Or justement, médecins et infirmiers (ou infirmières) sont une catégorie de la population qui dépasse ce seuil.

Il s'agit donc clairement d'une récupération.

Mais puisqu'il est aussi question de voler de l'argent à des gens, et puisque le PTB affirme n'être pas dérangé à l'idée d'une coalition avec les Écolos, et si on appliquait la loi du pollueur-payeur?

Il me semble en effet que le COVID-19 provient de Chine (de la ville de Wuhan). Et si à l'ONU on se mettait d'accord sur une taxe de solidarité ou un impôt de solidarité de disons 30% du PIB chinois pendant autant de temps que l'impact du coronavirus se fera sentir sur l'économie mondiale? (Jusqu'ici un an). Et un prélèvement de 60% sur tout masque "made in China" ou "made in PRC" vendu en dehors de la Chine?

Voilà qui me semblerait plus logique que de «taxer les multimillionnaires» (qui disons-le sont fort peu nombreux en Belgique; tout juste une quinzaine de personnes) qui sont non-responsables.

Mais évidemment pas question pour ce parti mao-stalinien de se fâcher avec la Chine...

Voir les commentaires

Militants de gauche et bourgeois à la fois; l'incompatibilité assumée...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Combien de fois ne l'avez-vous pas rencontré ce militant de gauche, voire d'extrême-gauche, fils de cadre ou de haut fonctionnaire, branché sur des études à l'université (souvent en Sciences-Po), bref tout simplement bourgeois! Bourgeois et militants de gauche, en quoi font-ils le malheur du Peuple? Peut-être parce qu'ils ne le voient que comme "prolétaire", peut-être parce que nés bourgeois ils ne sauraient comprendre ledit Peuple?

Voir les commentaires

COVID-19 en Belgique, instrumentalisation ou réalité? Et cas Rudi Vervoot...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Testing Covid-19

Testing Covid-19

   Y a-t-il des raisons rationnelles d'entretenir la panique autour des 65 nouveaux cas par jour de CoVid-19 observés en début de mois d'Août jusqu'à ce jour?

   Pour rappel la Belgique dispose actuellement d'une capacité de 30.000 tests par jours et en effectue concrètement 25.000! On peut dire que 65 nouveaux cas par jours sur 25.000 tests par jours (0,3% des tests réalisés) est clairement fort peu par rapport aux mois de Mars à Mai 2020 où la capacité en testing était pourtant extrêmement beaucoup plus réduite.

   Le problème des politiciens et des journalistes est de confondre données mathématiques et données épidémiologiques. Ou bien n'est-ce pas plutôt à nous qu'ils veulent faire opérer la confusion?

   Tant il est vrai que cette épidémie de COVID-19 était bien tombée à point pour nous faire oublier le résultat des dernières élections fédérales en Belgique et nous faire accepter de facto un «gouvernement d'urgence nationale» "Suédoise bis"!

   Bref ne nous laissons pas manipuler: non il n'y a jamais eu reprise de la pandémie, il y a tout juste plus de tests effectués qu'auparavant...

------------------------------------------

   Parlons maintenant du "cas" mathématique de Rudi Vervoot, ministre-président de la Région de Bruxelles Capitale qui vient de décréter le port du masque obligatoire dans toute la région car il y aurait «par jour, 50 nouveaux cas par 100.000 habitants à Bruxelles». Euh, cela fait 500 nouveaux cas par jours à Bruxelles puisque nous sommes 1 millions d'habitants dans cette région. Aucune statistique ne relève une telle attaque du coronavirus.

   En fait je disais qu'il y avait 0,3% des tests qui étaient positifs, cela ne veut pas dire que 0,3% de la population est contaminée sinon il y aurait 30.000 nouveaux cas par jours en Belgique!

   C'est, avec la logique "Rudi Vervoot", comme si suite à un accident de la route mortel impliquant deux voitures je déclarait tout de go que «50% des accidents de la route provoquent la mort», ce qui est évidemment un raisonnement erroné...

   Donc on veut nous faire paniquer. Mais pourquoi?

   Veut-on nous faire admettre une présence militaire dans nos rues?

   Quoiqu'il en soit, oui, très certainement une "nouvelle vague" de CoVid-19 viendra; après le retour des vacances et du blocus de second examens, vers le mois d'Octobre 2020 très probablement surtout que la population estudiantine très aficionados du confinement en période d'études est beaucoup moins respectueuse des principes de précautions «dans le civil»...

----------------------------------------

   Le vrai problème semble être la communication médiatique autour de l'étendue de la prétendue gravité des contaminations.

   En effet, dans le même article on peut lire qu'on en est à plus ou moins 520 nouveaux cas par jours (= 7.280 nouveaux cas toutes les deux semaines) et plus loin que ces deux dernières semaines le nombre de nouveaux cas est "en baisse" avec 70.000 (septante mille) nouveaux cas en 14 jours!!!

   Ce ne sont plus des mathématiques, excusez-moi de le dire; c'est de la pataphysique haut graduat, Master et Doctorat même!

   Avec ce dernier chiffre, si on l'imagine constant depuis le tout début de la pandémie (alors qu'au contraire il était certainement plus élevé), on a du 1er Mars 2020 au 20 Août 2020 soit en 172 jours un total de 860.000 belges contaminés. Disons donc 1 million de contaminations en 5 mois en Belgique.

   Le pire est que c'est conforme à ce que déclaraient les "experts" puisque fin Mai 2020 ils déclaraient estimer à 500.000 le nombre de belges contaminés.

   Or voilà qui donne raison, sans le vouloir certes, à Trump et Bolsonaro: le COVID-19 n'est qu'une grippe (une "grippette")  qui ne fait que se propager très vite mais n'a pas plus d'impact sur la santé que la grippe saisonnière!

   Non mais c'est tout ce que finissent par prouver les fins communicants, journalistes, experts, politiciens, en exagérant des chiffres sur base non d'observations réelles mais d'extrapolations.

   Désolé: en statistique on ne multiplie pas des cas isolés pour obtenir une photographie du "monde réel" mais on divise le monde réel observé pour en tirer des conclusions sur des cas possibles et isolés...

Voir les commentaires

La Vérité sur les Partis Communistes (la Pravda)

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

La Vérité sur les Partis Communistes (la Pravda)

   Beaucoup de gens votent extrême-gauche car ils s’imaginent que le but de ces partis communistes est, d’en volant les richesses de la bourgeoisie, les redistribuer au peuple. Or il n’en est rien et il existe déjà dans l’attitude de ces partis des preuves qu’il n’en est rien. Regardons comment agit actuellement le PTB (Parti du Travail de Belgique dit aussi parti des travailleurs de Belgique).

   Le PTB exige de ses membres que leur revenu maximal ne dépasse pas 2000 € par mois (deux mille euros)… et par foyer ! Le PTB estime donc qu’il convient de pratiquer une politique selon laquelle les salaires maximaux (et non donc minimaux) ne dépassent pas 2000 € par foyer (conjoint et enfants compris).

   Ce qui fait dans le cas d’un couple de travailleurs, 1000 € par personne maximum ; soit 500 € de moins que le salaire minimum actuellement pratiqué en Belgique. Donc, grâce au PTB, nous serons tous, y compris les déjà plus pauvres, plus pauvres que sous le capitalisme libéral. L’argent volé aux riches ? Il ira « pour le bien du Prolétariat », c’est-à-dire dans les caisses de l’État, donc du Parti !

   Par ailleurs, le vote PTB attire une grande part d’allocataires sociaux. Ce que le marxisme nomme le lumpenprolétariat. Justement, si les communistes, les marxistes-léninistes principalement, les considèrent comme une bonne chair-à-canon révolutionnaire, un bon apport de bordel lors des manifs et une bonne variable d’engraissement électoral ; lesdits marxistes ne considèrent pas que le lumpenprolétariat soit un prolétariat à proprement parler et que donc ils n’ont absolument pas les mêmes intérêts que les prolétaires, en sont même les ennemis de par sa paresse naturelle, son attirance vers un mode de vie bourgeois (sorties, culture, modes, etc.).

   Depuis Lénine on sait quel chemin est destiné au chômeur, l’handicapé, le malade, bref l’allocataire social ; c’est le même que celui réservé au rentier : le Goulag, le travail forcé et non-rémunéré.

   En effet les premiers goulags apparurent dès 1917, c’est-à-dire sous Lénine. Et c’est important car cela nous dit tout des trotskistes si sympathiques…

   Car à l’époque de la mise en place du système de goulag, de travail forcé et non-rémunéré tant pour tous les prisonniers de droit pénal, que pour les Russes « Blancs », que pour l’opposition Menchevique, que pour les lumpens prolétaires, que pour les bourgeois, eh bien Trotski (Trotsky) était Ministre de l’Intérieur de Lénine !

   Donc il savait, et ce n’est pas pour rien qu’il a fui dès que Staline a succédé à Lénine : il connaissait l’existence du goulag, ne s’y était jamais opposé, et savait qu’il risquait en tant qu’opposant ou du moins concurrent de Staline d’y finir ses jours…

   Bref, celui qui pense se libérer en votant pour un quelconque parti d’extrême-gauche ne fait que signer son accord d’être encore plus exploité que sous le Capitalisme américain !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>