Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

fascisme

L'utilité sans discussions des drogues pour les États

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Y a pas à dire, ces meurtres liés au milieu de la drogue Porte-de-Hal (Saint-Gilles, 1060 Bruxelles) tombent au bon moment: celui de la campagne électorale; c'est comme qui dirait chronométré. Mais n'oublions pas que Saint-Gilles n'est pas une commune PS mais bien une alliance MR + PS qui si elle est reconduite durera depuis plus de 40 ans sans discontinuer! Et ce phénomène est révélateur de l'usage que font tous les partis, de l'extrême-droite à l'extrême-gauche et de la droite à la gauche démocratiques des drogues pour obtenir des "citoyens sous contrôle" et même prêts à "rendre quelques services"... Pour conclure, non consommer de la drogue n'est pas "de gauche et sympa", j'ai connu de fameux fachos d'extrême-droite qui en consommaient, du simple shit à la plus prisée (si j'ose dire) cocaïne, et des votants MR aussi. Pourquoi ce phénomène est-il propagé autant dans tous les milieux de pensée? Tentative de réponse ici.

Voir les commentaires

Remplacement de populations et immigration mode Qatar

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Remplacement de populations et immigration mode Qatar

   C'est la mode depuis bientôt 4 ans que de parler de «remplacement de populations» en Europe Occidentale. Et ceux qui en rient ou balaient d'un revers de la main le concept, soit savent qu'il est réel, soit sont aveugles non pas car ils ne savent pas voir mais bien parce qu'ils ne veulent pas voir!

   S'il y a bien, et j'y reviendrai après, une volonté politique de la bourgeoisie dirigeante européenne occidentale d'opérer ce grand remplacement; il faut aussi compter avec des causes naturelles.

   Ainsi l'Occident Européen est en pleine décadence civilisationnelle, et ce de par sa propre faute. Et comme toujours lorsqu'une Civilisation a atteint son apogée puis est dans sa phase de chute libre, ce vide civilisationnel créé par la décadence crée un appel d'air qui attire les civilisations étrangères sur son territoire. Il en fut ainsi des grecs et des romains, puis des romains et des germains (les barbares, les francs). Et pour preuve de cette décadence on pourrait citer la possibilité dans les années 1969 à mi-1970 d'envoyer plusieurs missions habitées sur la Lune et nos échecs actuels à n'envoyer que de simples robots.

   Donc, oui, il y a un mouvement de bascule entre le Siècle des Lumières Occidental et le Renouveau Oriental; et comme toujours la Civilisation en décadence en veut à ceux qui vont la succéder alors qu'elle devrait d'abord s'en vouloir à elle-même.

   Passons maintenant aux volontés politiques du remplacement de populations.

   Entendue pour la première fois dans une école initialement formatrice des cadres syndicalistes FGTB (sociaux-démocrates), elle est une vision utilitariste de l'immigration: «notre population compte de plus-en-plus de Vieux pour moins-en-moins de Jeunes actifs, comment payer les Pensions?», par les régularisations massives d'immigrés qui par leurs cotisations sociales et impôts y pourvoiront.

   Là où la Droite répond donc «supprimons les Pensions par répartition et faisons des pensions par capitalisation», la Gauche n'imagine pas vraiment quoi que ce soit de social. On pourrait imaginer que de manière naturelle les Socialistes cherchent à faciliter la vie des jeunes ménages, et principalement ceux du Peuple, en pensant à une augmentation des allocations familiales, à un contrôle actif des loyers dans le secteur locatif privé, à une facilitation de la Seconde Chance d'Études (ce qui n'obligerait pas les jeunes adolescentes enceintes d'obligatoirement avorter), etc.

   Non, finalement les Socialistes ont plutôt décidé de servir la soupe à la Bourgeoisie... Estimant que ce serait trop cher (en terme de poids financier pour les riches qui alors fuiraient l'Europe) et trop long, la Gauche préfère parier sur le remplacement du prolétariat pauvre européen par un prolétariat pauvre issu de l'immigration.

   Une vision strictement utilitariste de l'immigration donc, qui grimpe dans le monde politique sous des dehors d'humanisme ("il faut accueillir tout le monde" etc.). Et la Droite ne se rend pas compte de sa chance en militant contre ce grand remplacement. Car, tout comme pour le Qatar, qu'importe qu'il y ait un grand remplacement en terme de nationalité de la main-d'oeuvre si la bourgeoisie la plus élevée reste, elle, européenne?

    C'est bien vers le modèle Qatari que nous entraîne la Gauche: 10% de bourgeois nationaux tous patrons ou au minimum DRH (Directeur des Ressources Humaines) pour 90% d'étrangers travailleurs.

   Finalement, ce ne sont pas des immigrés que nous voulons accueillir mais des Esclaves!

Voir les commentaires

Quelqu'un a-t-il vu une marche pour la paix à Bruxelles?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Une «Manifestation pour la Paix» aurait eu lieu ce Dimanche 17 Décembre 2023 à Bruxelles. Pour la Paix, vraiment? D'abord il y a cette manifestation qui réclame la paix avec la présence monopolistique et unique du drapeau de l'un des deux pays belligérants (bien qu'effectivement il faille reconnaître que la Palestine elle-même n'est pas partie prenante du conflit mais seulement le Hamas, Parti Théocratique Islamique); ensuite il y a ce slogan de conclusion de manifestation: «Neutre = Complice»!

   Or, justement, quand je manifeste pour la Vraie Paix, je suis censé être Neutre, ne pas être pour l'un contre l'autre mais être pour les deux et c'est la raison même de mon pacifisme; ensuite quand je manifeste pour la paix, de ce fait même, je ne porte aucun des drapeaux des pays belligérants!

   Et de fait cette appellation de fausse «manifestation pour la paix» était pour mieux cacher une vraie «manifestation pour le Hamas»... Mais évidemment, directement appelée ainsi, ç'aurait attiré moins de bobos en quête de "que faire ce week-end dont je puisse me vanter demain?".

   Car c'est facile d'être pour l'un des deux camps et d'appeler à la Paix lorsque ce camp est en train de la perdre cette guerre. Si le Hamas était en train de la gagner cette guerre, personne parmi les organisateurs et manifestants de ce dimanche n'aurait été présent pour une soi-disant "manif pour la Paix"; c'est d'une évidence claire et nette!

   Donc: «Pas Neutre = Complice»!

Voir les commentaires

Défendre la Palestine ou détruire Israël en prétextant la cause palestinienne?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   La Paix et la Souveraineté Nationale, seules à garantir une possibilité de liberté, sont effectivement un bien précieux et qu'il faut défendre pour tous les Peuples. Mais bizarre quand on remarque que les attaquants les plus violents, les plus acides et les plus radicaux du gouvernement israélien face au traitement de ce dernier du peuple palestinien, s'ils savent beaucoup parler de la cause des palestiniens et manifester pour celle-ci, étaient strictement muets et imperméable à tout sentiment, et aujourd'hui encore, sur le traitement infligé par la Chine aux dizaines de millions de musulmans Ouïghours habitant ladite Chine!

   Finalement donc, il ne s'agirait que de s'emparer d'un sujet d'actualité qui agite et qui clive, dont tout le monde parle, pour s'attirer un électorat? Et, en dehors des Partis, pour attirer des doux rêveurs style "bibliothèque rose" dans une lutte dont les buts seraient en fait tout autre?

   Car, finalement, tout comme être pour le Peuple Afghan est être contre les Talibans, être pour le Peuple Palestinien est être contre le Hamas! Qui prétendrait être pour des valeurs de liberté, de libre choix, d'égalité hommes-femmes, de démocratie ici en Occident s'il ne le désire pas pour les autres peuples? C'est-à-dire s'il prend délibérément partie pour le Hamas ou les Talibans?

   Surgit alors le but réel de toute cette agitation dite "pro palestinienne"; il s'agit surtout et avant tout d'être contre Israël et les israéliens; partant les juifs où qu'ils soient dans le monde. À tel point que ne vient pas à l'esprit des "défenseurs de la Palestine" la logique selon laquelle évidemment un juif qui vit en Occident, eh bien pendant ce temps il ne colonise pas la Palestine et donc on doit le respecter!

   Mais pourquoi être "contre Israël", car ça c'est bien petit comme motif. Car Israël est le seul pays à mode de vie "occidental" de la région. Le combat final réside en la destruction des valeurs fondant l'Occident, en utilisant ceux-là même qui les défendent ou prétendent les améliorer: joindre dans un combat anti-occidental à la fois les pacifistes et les néo-nazis, sans qu'ils ne s'en rendent compte...

Voir les commentaires

Oui, Benyamin Netanyahou est antisémite!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Un tel titre pourrait paraître n'être qu'une provocation; pourtant non, il s'agit de redonner aux mots leurs sens étymologique. Antisémite ne veut pas dire anti-juif; le judaïsme est une religion, israélien est une nationalité et enfin le fait d'être sémite, lui, désigne une race. Mais laquelle? En fait, au sens scientifique du terme, un sémite est un arabe du Machrek tout simplement, sans connotation ni religieuse (il peut donc être musulman, chrétien et éventuellement juif) ni étatique (il peut être libanais, israélien, syrien, etc.).

   Et, de fait, Benyamin Netanyahou, il faut le reconnaître pour être vraiment juste envers chacun, est anti-arabe donc antisémite. Même quand ce sémite est lui-même juif par ailleurs. On croule sous les témoignages de juifs "des racines" ("roots"), donc sémites c'est-à-dire arabes, qui dénoncent la non-égalité sociale, de traitement, d'acceptation par rapport aux juifs "blancs" européens. C'est le vieux conflit entre sépharades et ashkénazes...

   Ainsi un juif sémite, arabe, devra faire son service militaire dans les unités les plus dangereuses et les plus à l'avant front de Tsahal pour "prouver qu'il appartient vraiment aux Israélites". Un comble! Car à la base le Peuple Juif était à 100% arabe, sémite. Les juifs européens ne sont globalement que des convertis tardifs.

   Donc, on le voit, si Netanyahou n'est déjà pas capable d'accepter les arabes juifs, pensez-donc ce qu'il en est des arabes non-juifs!

   À tel point finalement que l'opinion publique israélienne elle-même a commencé à manifester dans les rues contre le pouvoir d'ultra-droite dont ils ne se sont rendus compte de la nocivité qu'après l'avoir élu. Mais, au moins, eux manifestent contre leurs extrémistes.

   Dire donc que "tout juif et tout israélien sont forcément contre les palestiniens" est une manipulation utile mais fausse d'autres extrémistes, ceux du camp d'en-face, ceux du Hamas qui eux ne pifent pas ceux qui ont comme religion une autre religion que l'Islam.

   Bref, on avancera grandement vers la Paix et vers l'existence de la Palestine lorsque Netanyahou en Israël aura été mis à la porte par sa population (ce que celle-ci désire) et que le Hamas aura été mis à la porte à Gaza...

Voir les commentaires

Faire couler du sang en Terre-Sainte c'est tuer les trois religions monothéistes!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Ce Shabbat du 7 octobre 2023 a été marqué par une attaque du Hamas contre Israël. On remarquera d'abord que dans le conflit israélo-palestinien jamais rien, ni côté Palestine ni même côté Israël, n'a jamais été obtenu par la violence. Yasser Arafat a obtenu ce qu'il désirait, du moins un large début à ce qu'il voulait, lorsqu'il s'est arrêté de perpétrer des actes de guerres. Idem pour Yitzhak Rabbin côté israélien.

   D'où ma question: «Gaza méritait-elle son statut d'indépendance acquis par la Paix et la volonté pacifique de Ariel Sharon si c'était pour dès cela fait obéir aux ordres meurtriers du Hamas?», et, autre question: «le Hamas est-il un mouvement musulman, c'est-à-dire respectant le Coran?»...

   En effet dès la Sourate V ("La Table Servie (Al-Ma'Ida)") au verset 8 on peut lire ceci: «[...] Que la haine éprouvée pour un Peuple ne vous pousse pas à commettre des injustices à son égard. [...]». Putain, comment le savons-nous? La question est plutôt comment ne le savent-ils pas? C'est que les religions sont instrumentalisées à des fin de contrôles (politiques et commerciaux, légaux et illégaux) et que donc on ne s'intéresse pas à propager les Textes dans leur Entier mais seulement à y soutirer des Extraits qui justifient les Chefs qui veulent contrôler les autres.

   Mais il est vrai que dès les débuts du Monothéisme, la Religion est devenue instrument de Contrôle et non plus matière à Philosopher. Le Prophète Muhammad lui-même qualifie cette dernière attitude de «ceux qui font de la religion un jeu».

   De telle sorte que si l'on trouve à l'ULB (Université Libre de Bruxelles) des professeurs qui déclarent d'emblée que «Jésus n'a pas existé» (alors qu'il y a des traces littéraires et historiques de son passage sur Terre par des chroniqueurs tels Flavius, hors Bible, ou Luc, dans la Bible, ce dernier étant avant tout un chroniqueur historique de son époque qui se convertira au christianisme), mais ne se posent pas la question essentielle de savoir si Moïse a réellement existé, lui dont on ne trouve nulle trace dans aucunes civilisations voisines et dont même les Rabbins libéraux remettent en cause l'existence.

   De fait la première trace dans une civilisation voisine d'un personnage de la Bible Hébraïque est celle du Roi Jéroboam; un peu avant David donc.

   C'est dire si l'établissement de la Terre d'Israël en tant que territoire d'un "Peuple Élu" est éminemment un usage politique de la religion. La chose à retenir du Judaïsme étant que «la Sion véritable est la Sion Céleste; la Cité de Dieu»! Et évidemment il y aura beaucoup de gens d'apparence, de culture, de langue, d'époque et de religion différentes dans la Sion Céleste. D'où l'utilité de la Sion Terrestre, Israël ou la Judée, pour nous apprendre à partager un espace commun entre gens différents. Si déjà nous ne savons pas le faire ici, qu'en sera-t-il dans l'autre Monde?

   Enfin, je tiens à noter que «la Palestine est un nom latin d'un territoire occupé Romain et non un nom arabe». C'était important je crois à rappeler.

   Maintenant que j'ai signalé le plus important à mes yeux, j'espère que nous apprendrons à relativiser sur l'importance supposée de ce conflit: ce conflit est très important pour ceux qui cherchent à détenir une position de Chefs d'État (Palestinien ou Israélien), mais est très nocif pour tous ceux qui considèrent ce pays comme une Terre Sainte!

Voir les commentaires

Quand le PS ouvrira-t-il les yeux face à Écolo?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Voir fin d'article ma position sur le débat vote PS/MR...

   Je partage ici une brochure de 2016 au contenu confirmé par un documentaire de la chaîne Arte; une chaîne sérieuse qu'on ne saurait oser qualifier de complotiste il me semble. Cette brochure, «Stérilisons les Pauvres» montre bien en quoi les doctrines diverses qui peuplent l'écologie s'opposent au Socialisme.

Refonte de l'article ce 18/07/2023:

   Je modère en disant que si le candidat tête de liste, mais bien tête de liste, du PS à la région de Bruxelles-Capitale est Ahmed Laaouej alors et seulement alors il peut être possible de voter PS à la Région. En effet, il est le seul socialiste a avoir déclaré que «l'écologie ne doit pas se faire au détriment du social»! C'est le seul socialiste mandataire (président de la section régionale bruxelloise du PS qui plus est) à oser imaginer que, oui, l'écologie peut se faire au détriment du social. Paul Magnette en est encore à des considérations d'issu de famille de la classe moyenne qui se demande pourquoi le peuple n'embrasse pas plus les causes environnementales. Justement peut-être parce que ledit peuple sent bien que cela se fait contre lui...

   Comme je l'ai déjà écrit ici, la Gauche et en premier le Parti Socialiste s'est fait le suce-bitte des écologistes et adorateurs de la déesse Gaïa et autres sectes. Dans deux brochures j'exprime l'idée que si on place le dieu Arbre au centre de l'Univers cela implique d'exterminer tout ce qui lui nuis, castors comme humains!

   La conversion d'à-peu-près tous les partis démocratiques à l'écologie n'était au départ qu'un effet marketing face au fait que les sujets environnementaux étaient devenus très bankable, rentables tant financièrement que électoralement. En dehors des Partis Verts personne ne savait vraiment ce que ça impliquait; notamment la régression, le retour en arrière sur les progrès technologiques et donc les Droits Sociaux, et la lutte non contre la pauvreté mais contre les pauvres eux-mêmes (qui forcément ne savent pas s'acheter du bio et du local qui sont dix fois plus chers et rares que l'industriel et international). Bref, l'écologie s'est révélée être une doctrine de Droite réactionnaire, même pas simplement conservatrice.

   Et le PS, en Belgique et dans les deux régions francophones (Bruxelles et Wallonie), ne s'en rend toujours pas compte (à moins qu'ils aient abandonnés toute philosophie sociale); pour preuve le livre de déclaration d'amour que Paul Magnette (président du PS) vient d'écrire aux écologistes sur une notion vague et quelque peu branlante: «l'éco-socialisme»...

   Ce n'est pas que je ne pense pas à l'environnement mais j'y pense sur un autre mode que le très Écolo «retournons deux siècles en arrière»! En effet, en Belgique l’entrepreneuriat est très "attentiste", il n'y a quasiment plus de progressisme, on attend que nos voisins le fassent ou, pire, que l'Union Européenne nous l'impose, pour s'y mettre nous aussi. Et justement, l'Allemagne vient de signer un contrat avec la Norvège pour un pipeline... de gaz naturel? Non: d'hydrogène! Et c'est la capacité de l'hydrogène à être un gaz inflammable, donc un combustible, qui va être exploitée ici.

   C'est-à-dire qu'on a en Belgique une Gauche (Paul Magnette s'en est illustré récemment) qui manifeste contre les énergies fossiles et leur exploitation mais, une fois au Parlement, choisit entre gaz naturel et nucléaire. Personnellement j'aimerais une Gauche qui soit progressiste et promeuve le bond en avant de l'hydrogène vert plutôt que d'attendre que cela ne se réalise chez nos voisins allemands...

   Bon, pour le reste, j'appelais auparavant à voter MR à la Région de Bruxelles afin d'exprimer au PS (et au PTB, tout aussi suce-bitte d'écolo que le PS) que sa trahison des valeurs progressistes, qui ne doivent pas se limiter aux montants et conditions des allocations sociales (y inclus les pensions), eh bien on peut la lui rendre par trahison militante de militants PS qui votent MR.

   Il faut ni se sentir "mouton militant" ni "prisonnier social".

   Donc, personnellement je voterai MR à la région bien que sympathisant de Gauche, mais d'une gauche à la François Mitterrand pas à la Anna Hidalgo, et n'en voudrais pas à ceux qui votent MR à tous les niveaux car dégoûtés par les multiples plans Good Move et autres car de toute façon, pour gouverner le MR aura besoin forcément d'au moins un parti de gauche! Ce ne peut être ni Écolo ni le PTB, donc ce sera forcément le PS...

------------------------------------------------

   Bon, je revois ma position ici sur un éventuel vote MR, ne fut-ce qu'à le Région. C'est ma position et je n'en veux pas à ceux qui voteraient MR comme je l'ai déjà dit.

   Mais ceux qui votent MR doivent savoir que le Président du MR, Georges-Louis Bouchez, présente toute les caractéristiques dans le regard du psychopathe! En effet, dans une vidéo postée un jour je disais qu'un gars avait dit qu'il «voyait dans mes yeux que je prenais des médicaments psychotropes». Mais avez-vous vu les yeux, le regard, assorti à sa manière de parler de Georges-Louis Bouchez? Il en a contre les cocaïnomanes, donc on peut se demander à quoi il carbure... Et s'il ne carbure à rien alors on doit en déduire des signes de dangereux psychopathe chez lui.

   En effet, ses yeux sont pétillants. Non pas pétillants comme peuvent être les yeux de quelqu'un heureux, mais du même genre de pétillement qu'on peut observer chez les djihadistes (entre autres) ou les gourous de sectes. C'est-à-dire qu'il semble se prendre pour une sorte de Prophète. Ce que semble corroborer sa manière de parler et de débattre des sujets sociaux. Toujours dans la vindicte, la chasse aux sorcières, l'intolérance de type "intolérance religieuse", l'exagération...

   Même si Trump parlait de la même manière, Donald Trump au moins avait un regard un peu plus normal. Car si j'ajoute à la façon de parler de Georges-Louis Bouchez son regard fixe, rageur et emplis d'éclairs, nul doute que ce Georges-Louis Bouchez a au moins des tendances psychopathes, s'il ne l'est pas consciemment.

   Donc, voter pour un tel Parti, le MR, ç'aurait été à l'époque de Charles Michel et bien ça m'est déjà arrivé, mais avec son président de parti actuel on ne sait même pas si l'on vote pour un futur assassin...

Voir les commentaires

Inspiré par le 1er Mai: du progrès social grâce au progrès technologique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Comme tous les premiers Mai je suis assez horrifié qu'une fête qui vienne tout droit des USA (États-Unis d'Amérique) et qui dans toutes les Amériques (Latine y compris) et en Europe jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale a toujours été nommée "Fête des Travailleurs" ("Workers Day", "Dia dos trabalhadores"), soit requalifiée depuis que le nazisme, la collaboration et le pétainisme soit passés par là de "Fête du Travail"!

   Pire encore, en Belgique on a pu ainsi voir tous les partis de la droite (MR) à l'extrême gauche (PTB) mettre en avant une volonté de «redonner de la valeur au travail"! Mort de Rire: l'Humanité a évoluée du singe primitif à l'Homo Sapiens Sapiens grâce uniquement au fait non d'avoir inventé le travail mais bien de vouloir se défaire de cette contingence naturelle!

   L'Histoire de l'évolution de l'humanité est avant tout une Histoire d'Hommes voulant gagner plus de la Terre avec moins d'efforts que leurs ancêtres. C'est de là que provient le progrès, celui du passage à la cueillette-chasse à l'agriculture d'abord, celui de l'usage d'animaux comme force de travail (chevaux et bœufs), et finalement les progrès techniques et technologiques.

   Sans cette volonté d'échapper à un Travail qui n'est pas une invention de l'humanité mais une nécessité imposée par la Nature, le Singe serait resté Singe!

   Par ailleurs, comme je l'ai déjà affirmé à de nombreuses reprises sur ce blog, le progrès technologique induit le progrès social, et cela peut se démontrer assez facilement en observant l'Histoire des Luttes Sociales.

   On le voit en France pour l'âge de la Retraite et en Belgique pour Delhaize: la bourgeoisie dirigeante ne lâche au Peuple que ce qu'elle voulait dès le départ bien lui lâcher et rien de plus!

   Ainsi, si on a abandonné le travail des enfants et les 16 heures de travail par jour, c'est uniquement grâce à l'invention de l'électricité et à la mécanisation de plus en plus répandue. Par ailleurs, Karl Marx lui-même le note: plus le travail devient techniquement complexe, plus il faut former le prolétariat; d'où l'École non plus seulement gratuite mais bien obligatoire. Et en se formant ledit prolétariat peut espérer en arriver à des capacités de réflexion et de logique lui permettant de vouloir faire ce qu'il a toujours rêvé: se libérer du travail d'esclavage!

   Donc travailler à quelque chose plutôt que d'être travaillé par quelque chose ou quelqu'un...

   C'est-à-dire ne plus suivre de leaders, que ce soient leader d'activité (de travail proprement dit), leader d'opinion (organisation, syndicat, parti), leader de gouvernement. Et donc on en arrive alors à la vraie Démocratie.

Voir les commentaires

La contradiction interne des États dans la lutte anti-drogues

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Voici qu'en Belgique le phénomène du trafic de drogues (mais principalement cocaïne) défraye les journaux. Mais il existe une contradiction interne dans la logique des gouvernements et des partis belges dans leur prétendue volonté de lutte contre les addictions et les dégâts dus à la consommation de drogue.

   Car, d'une part l'État veut lutter contre les trafics et d'autre part il veut néanmoins qu'une partie du trafic ait lieu! Pourquoi? Car, puisque nos sociétés ont abandonné la religion (Opium du Peuple), alors il faut lui offrir du vrai opium! Le but étant double: d'une part endormir l'esprit critique et les capacités de réflexions, d'autre part détruire mentalement ceux qui par l'exercice justement de l'esprit critique menacent la stabilité des partis et des institutions.

   Pour le premier item, l'industrie de l'alcool, bien belge, pourrait être suffisant. Mais l'alcool peut se consommer en société, dans des bars ou en réunions privées, ce qui au contraire du but recherché permettrait de développer l'esprit critique et les initiatives de transformation / annihilation des partis et institutions par l'échange de parole libre entre individus que cela génère de facto.

   Promouvoir l'usage de drogues destructives mentalement devient alors une nécessité, fut-ce temporaire, pour isoler chaque individu plutôt "border-line", "déviant politiquement" du reste de la société et le transformer en simple "marginal".

   C'est si vrai que des deals peuvent avoir lieu juste à côté d'un commissariat, tant que cette zone de l'espace public est fréquenté par ce que Karl Marx désigne comme le "lumpenprolétariat" cela ne générera aucune intervention policière. Mais qu'on s'avise de vendre près d'une Université (formatrice de la future bourgeoisie décisionnelle), que l'on risquera vraiment gros là.

   Et ce n'est pas pour rien que le monde politique belge semble ouvrir les yeux soudainement sur le problème de la cocaïne, qui clairement pour en arriver à ce point existe depuis des dizaines d'années en Belgique. En effet, juste avant ces opérations anti-drogues on devait apprendre que la bourgeoisie était elle-même rongée par la consommation de drogues fortes.

   Que le lumpenprolétariat et les sans-papiers en soient atteints, cela n'inquiète évidemment aucun parti ni même l'extrême-droite, mais que la bourgeoisie tombe elle aussi dedans là ça dérange vraiment! Et c'est la seule chose qui dérange en fait...

Voir les commentaires

Le passage des États-Nations aux Entreprises-Nations

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Jusqu'à présent nous connaissions les États-Nations; des nations dirigées sous forme étatique, c'est-à-dire avec des gouvernements, élus ou non, démocratiques ou non, où le Gouvernement seul décidait de sa stratégie intérieure et extérieure. Et il semble bien que personne n'ait perçu ce changement récent de la donne géopolitique mondiale; les Occidentaux européens continuent à réfléchir en terme de responsabilité étatique, gouvernementale, présidentielle ou ministérielle.

   Pourtant nous devons bien constater que nous sommes dores-et-déjà passés des États-Nations aux Entreprises-Nations! C'est-à-dire des nations dirigées par des chefs d'entreprises, des consortiums, des "oligarques" (dans la cas de la Russie). On pouvait déjà le voir dans le phénomène néo-colonial en Afrique. La politique de la France-Afrique n'était plus dictée par le gouvernement français mais par des entreprises telles Bouygues, Vivendi, Total, etc. Néanmoins cela restait sous le contrôle final et la protection finale du gouvernement français.

   Ce qui se passe avec le fameux Groupe Wagner, c'est que le gouvernement Russe et partant, Poutine, se fait dépasser sur sa droite. C'est la fin de l'heure de gloire des anciens du KGB (devenu FSB) tels Poutine et l'ascension des bourgeois, oligarques ou non, qui de facto ne se soumettront jamais à un vote ni représentatif (comme la majorité de ce qu'on nous présente comme "démocraties" dans le monde) ni direct (comme en Suisse et le système de référendums, votations).

   Et c'est ce que n'ont toujours pas compris les politologues occidentaux qui continuent de confondre les intérêts du Groupe Wagner avec les intérêts du gouvernement russe.

   En effet; on s'imagine avec une facilité intellectuellement paresseuse que lorsque Wagner agit par exemple en Afrique, c'est sous «ordre de Poutine». Non, c'est sous ordre du bourgeois patron de Wagner!

   Mais les entreprises occidentales, elles, contrairement aux ressortissants de Science-Po', le comprendront très vite et embrayeront sur cette expérience fructueuse de bourgeois russe propriétaire du groupe Wagner; et bientôt nous auront des initiatives de politique intérieure et extérieure 100% signées Bouygues, Total, Vivendi, sans cette fois que ces entreprises n'aient à s'appuyer sur le gouvernement français désormais.

   Autrefois nous avions la Russie, la France, les USA, Taiwan, la Chine, le Qatar, etc.; désormais nous auront Wagner, Total, Coca-Cola, un fabriquant de puces, un assembleur de smartphones, Qatar-Airways, etc.

   En ce sens la logique géopolitique des désormais Entreprises-Nations est radicalement différente de celle des anciens États-Nations et constituent ce qu'on peut appeler le véritable ultra-libéralisme...

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>