Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi les mesures en Belgique n'aideront pas face à la crise énergétique?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Le gouvernement Vivaldi, composé de la Droite et de la Gauche, a émis voici quelques jours des mesures longues à accoucher pour «aider les personnes et entreprises en difficulté face à la crise des prix de l'énergie». En fait, la seule mesure qui aurait pu être efficace n'a pas été prise, et les mesures prises annoncent en fait une mise en encore plus grande difficulté pour les ménages, individus, entreprises belges et européennes.

   Mais d'abord il est marrant de différencier qui gagne ou perd la guerre en Ukraine au niveau des Peuples et au niveau des Gouvernements. Car l'intérêt d'un Peuple ne rejoint pas forcément celui de son Gouvernement; sinon cela fait déjà longtemps qu'il n'y aurait plus besoin de CRS.

   Qui doit se préoccuper de consommer moins d'énergie (électricité et gaz)? De ne pas se chauffer au-dessus de 19°C (pour toute la population en France, seulement pour les services publics en Belgique)? De couper son chauffe-eau électrique la journée (pour la France)? De fermer sa boulangerie car il reçoit une note d'énergie trop salée? L'Europe de l'Ouest pas la Russie! En Russie cela ne pose aucun problème même de chauffer une piscine à 24°C en plein hiver, sans avoir à se préoccuper du prix que ça va coûter! Donc, au niveau des Peuples, les russes gagnent cette guerre (mais pas au niveau ni des militaires, rappelés pour beaucoup d'entre-eux, ni du gouvernement, Poutine étant en perte de notoriété).

   Mais pourquoi dis-je que ces mesures prises par la Belgique et par l'Europe risquent d'aggraver la situation? D'abord par la taxe sur les sur-profits des fournisseurs de gaz et électricité. En effet, elle est censée financer (avec d'autres augmentation d'accises, sur le tabac par exemple, et taxes) les 230 € d'aide sur la facture de gaz et les 60 € d'aide sur la facture d'électricité de Novembre 2022 à Mars 2023 inclus.

   Néanmoins, il s'agit non d'un impôt mais d'une taxe calculée en % du prix de vente du kWh. Or une taxe se répercute toujours sur le client final, le consommateur, donc ici les citoyens, vous, moi, tout le monde! Ce qui signifie que les prix de l'énergie vont grimper exactement du même pourcentage que cette nouvelle taxe, réduisant ainsi l'impact des aides énumérées ci-dessus.

   La seule mesure qui eût été efficace aurait été un plafonnement des prix (au moins ceux du gaz, du pétrole et de l'électricité) comme cela a été fait par la Grande-Bretagne pourtant dirigée par la Droite! En effet, cela aurait permis d'éviter une grande indexation des salaires qui va de facto engendrer des difficultés pour les entreprises et une augmentation généralisée des prix de tous les produits pour le consommateur, donc ceux que l'on voulait soi-disant "aider".

   Mais bon, en résumé, au niveau des Civils, les européens ont déjà perdu cette guerre en Ukraine tandis que les russes l'ont gagnée...

Commenter cet article