Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une jalousie haineuse teintée de romantisme solidaire

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Le sentiment dominant sur lequel s'appuient actuellement en 2021 la grande majorité des Partis Marxistes Révolutionnaires (cela exclu donc la Gauche Socialiste Démocratique) n'est autre que la jalousie qu'ils maquillent en discours de solidarité.

   Comme je le faisais remarquer un jour à un gaucho: «tous ces bourgeois qui rêvent d'être prolétaires nous font chier», car de fait c'est de ces bourgeois que sont composés l'élite intellectuelle de ces Partis Communistes et Partis des Travailleurs. Ce à quoi il me répondait que, lui, ce qui le faisait chier c'était «les prolétaires qui se rêvent bourgeois». Ben justement!

   S'il n'y avait pas de prolétaires qui se rêvaient bourgeois, il n'y aurait personne pour voter extrême-gauche; tout juste voterait-on à gauche démocratique, PS, s'il ne s'agissait réellement que de solidarité. Le PTB (en Belgique), la France Insoumise, etc. sont un vote de prolétaires jaloux de la richesse des bourgeois et rêvant soit d'eux-mêmes être riches, ou plus riches que maintenant, soit d'appauvrir (et si possible encore plus pauvres qu'eux aujourd'hui) les bourgeois actuels.

   Car seule l'envie "d'être comme" rend jaloux et toutes les gloses de ces partis (tout comme celle de l'extrême-droite) jouent sur le sentiment de jalousie.

   Mais comme on "sent" intimement que c'est pas beau d'être jaloux, ne fut-ce que parce qu'on aimerait pas que quelqu'un soit jaloux du peu qu'on a (sa femme, ou son travail), ce sentiment de jalousie, instinct profondément ancré, et bien on le maquille sous un très léger (mais très léger, car vraiment ce n'est pas le discours dominant) parfum romantique d'une ère de la Solidarité Humaine.

   Il m'est avis que des partis qui jouent sur des sentiments et des instincts aussi basiques, tant des partis d'extrême-droite que d'extrême-gauche, n'ont certainement pas comme ambition réelle d'améliorer le sort de leurs semblables... Doivent avoir des buts cachés et inavouables, qui se résument en remplacer la bourgeoisie capitaliste par la bourgeoisie nationaliste du Parti. Les pauvres? Qu'ils le restent et qu'ils crèvent!

Voir les commentaires

8 Mars, dans la lignée du 1er Mai!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

8 Mars, dans la lignée du 1er Mai!

«Le 8 mars 1857, environ 130 femmes carbonisées ont été tuées quand elles ont été enfermées dans l'usine de tissage à New York où elles travaillaient, parce qu'elles étaient en grève. En hommage à ces femmes, en 1910, on a déclaré le 8 mars comme la "journée internationale de la femme"».

Donc on le voit, le 8 mars est plus une journée de lutte des classes que de lutte des genres.

Ainsi on notera que les femmes continuent d'être exploitées dans de basses tâches (nettoyage etc.) par qui? Par des "féministes" bourgeoises qui pour pouvoir être DRH, cadres d'entreprise, députées, ministres, etc. ont forcément besoin d'autres femmes pour faire le nettoyage à la maison...

C'est ce que j'ai toujours dénoncé: il n'y a pas d'intérêt de genre uniquement des intérêts de classes sociales ce qui fait que LE FÉMINISME EST UNE CAUSE BOURGEOISE!!!

Voir les commentaires

Patriarcat ou Matriarcat, ça reste de la non-démocratie!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Alors, je ne pouvais afin d'appuyer mon propos que comparer les photographies de Greta Thunberg et Angela Merkel. N'ont-elles pas la même gueule inquiétante faite de haine envers les autres, de «vous je vous aurais»? Une gueule qui me rappelle une autre gueule, masculine celle-là, mais j'y viendrai.

   Comme je l'ai toujours pensé, le féminisme s'oppose à l'humanisme et si l'Humanisme est clairement de gauche, le féminisme lui est clairement de droite.

   Un nouveau langage s'est institué pour déclarer la guerre au genre humain dans son ensemble, c'est-à-dire différencié en genres hommes/femmes, sexué. Tous les torts de la planète seraient dus au "Patriarcat"!

   L'ultra-libéralisme, les problèmes environnementaux, sociaux, les dictatures, etc. Seulement quel est le projet qui est porté derrière cette dénonciation (farfelue)? Le projet de remplacer le Patriarcat par le Matriarcat. Les femmes veulent leur heure de gloire, le Pouvoir, par et pour elles-mêmes et pour elles seules!

   Et des crétins d'hommes féministes qui (de mon vécu) à force d'être féministes vont finir totalement pédés et enculés, de relayer ce projet politique.

   Comme l'a dit l'autre: «la Femme est l'Avenir de l'Homme»! Effectivement, elles s'ancrent dans des projets alter-économiques et écologistes sans pour autant dédaigner l'usage de fours à micro-ondes assez gourmands en MWh. Ça me fait penser au premier homme politique européen écologiste (et végétarien): Adolf Hitler, exactement lui.

   Et si la femme est l'avenir de l'homme; avec des femmes de la trempe d'Angela Merkel (plus de 25 années de pouvoir) on peut le dire, le prochain dictateur européen sera sans conteste... une femme!

   Au projet qui consiste à remplacer le maximum de députés, de ministres et de présidents, la ploutocratie quoi, par des femmes, ce qui reste une ploutocratie, je préfère le projet Humaniste de donner le pouvoir au peuple, à l'humanité, tant aux hommes qu'aux femmes, comme c'est le cas avec le système référendaire (votations) de la Suisse que je ne cesse de citer en exemple sur ce blog.

   Bref, quittons le féminisme pour redevenir Humanistes!

Voir les commentaires