Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

usa

Inspiré par George Floyd

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Il faut reconnaître aux Peuples Noirs la primauté de «Peuple Adamique», c'est-à-dire source de l'humanité toute entière. En effet, que l'on soit croyant ou non, les sciences (archéologie, biochimie, etc) nous démontrent que l'humanité provient du même ancêtre commun et que cet ancêtre commun est apparu en Afrique noire.

   Qu'on cite tantôt le nord du Tchad ou tantôt le sud de l'Éthiopie.

   Donc il est de notre devoir à tous d'y voir non seulement nos origines mais aussi notre futur. Et donc de se préoccuper des malheurs qui touchent les Peuples Noirs.

   Ce qui me désole est que dans cette affaire George Floyd, certes si on peut dénoncer un éventuel racisme de l'agent de police responsable de sa mort (mais on ne sait comment avait l'habitude le même agent de traiter les blancs qu'il arrêtait), on ne peut de ce cas particulier en faire un cas général d'abord pour l'ensemble des policiers américains, ensuite - contrairement à ce que c'est devenu - un cas mondial.

   De fait, à notre époque, on peut le dire: 99,99% des noirs qui sont torturés, mutilés, tués le sont par ou avec la complicité d'autres noirs. Le cas du génocide des Tutsis n'est pas isolé; les divers régimes fascistes ou plus pudiquement "dictatoriaux" d'Afrique et même beaucoup de milices para-militaires menées par des "dissidents" y contribuent. Bref seuls 0,01% le sont par acte de racisme strict.

   C'est cela qui fait le vrai malheur des Peuples Noirs a été le passage de leurs élites, gouvernants comme opposants, à l'école néo-impériale principalement française et belge. Ils ne semblent avoir retenu comme exemple de modèle politique que la République Française qui s'établit sur l'assassinat du dirigeant précédent (le Roi en l’occurrence); et de cette république que l'Empire de Napoléon!

   Le vrai malheur se trouve dans la position de sans-voix desdits Peuples Noirs face à une ploutocratie, une bourgeoisie noire, se délectant des privilèges de la décolonisation pour eux-mêmes et eux seuls sans préoccupation pour le Peuple.

   Comme dit dans un autre prêche; le problème ne serait pas que l'occident paie trop peu les matières premières soutirées à l'Afrique car regardez combien à peine coûte le litre de pétrole brut et combien sont riches les qataris, mais bien que des dirigeants d'entreprises locales et des politiciens locaux gardent la manne en poche pour eux-mêmes.

   Le malheur du Noir n'est donc plus à notre époque le racisme du blanc mais bien plutôt, au niveau mondial s'entend, la "légèreté" de ses propres dirigeants.

   Lorsque les diverses organisations qui se sont mobilisées suite à la mort de George Floyd seront capables de se mobiliser pour défendre ces causes énumérées ci-dessus, je pense qu'on sera passé de la bien-pensance mode bisounours à la prise de conscience.

Voir les commentaires

Le Coronavirus, dû à notre mode de vie et non à ce que nous mangeons

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Cette vidéo pour contrer la vague de racisme anti-asiatique et anti-chinois à la Trump («le virus chinois»!). Ce qui compte ici n'est pas ce que nous mangeons mais bien notre mode de vie: pourquoi est-ce parti de Wuhan et non de Pékin? C'est cela qui est à la base de la pandémie de Covid-19 (SRAS-CoV-2 ou SARS-CoV-2) et nous avons évité, nous belges, d'être à l'origine d'une épidémie / pandémie de peste! Ne l'oublions pas...

Voir les commentaires

Pour plus de respect

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   La Civilisation Occidentale est en voie de déclin. Comme toutes les civilisations (égyptienne, persane, Mayas, Aztèques, Grèce, Rome, etc) ce déclin provient de ses propres membres et non d'un ennemi venu de l'extérieur qu'on a toujours dans ces cas là fantasmé.

   J'aimerais certainement plus me trouver en Russie ou en Chine à l'heure du total déclin. Mais quoiqu'il en soit unissons-nous en ce moment pour faire face à ce qui nous attend et dont on ne connaît pas le visage...

Voir les commentaires

Plaidoyer pour l'éthique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   C'est encore une brochure (gratuite) que je partage. Je n'en copie ici que le début d'introduction et la conclusion...

Deux faits majeurs de ce vendredi 2 août 2019 nous montrent l’absolue nécessité et urgence de replacer l’éthique au-dessus du progrès scientifique ! Le premier fait est la relance à la course atomique militaire par les USA. Le second fait, dont on a peu parlé car il ne s’agissait pas d’un fait provenant du « Satan américain », est l’autorisation par le parlement japonais de la conception et de l’usage d’embryons hybrides humains/animaux.
Ce second fait faisait suite à la même décision de la part de la Chine quelques mois plus tôt.

---------------------------

   J'aimerais ajouter aussitôt quelque chose qui ne se trouve pas dans la brochure car je m'en suis fait la réflexion que maintenant.

   L'accord INF entre les USA et la Russie n'était pas un simple accord de non-prolifération mais bien de destruction d'ogives conjointes. Or était cité le chiffre pour la seule Russie de 4.000 (quatre mille) ogives qui allaient être détruites.

   Euh... 4.000 ogives à détruire cela, signifie que la Seconde Puissance Nucléaire du monde possède combien d'ogives en tout? Plusieurs dizaine de milliers non?

   Donc, USA et Russie mis ensemble ont clairement une capacité nucléaire militaire permettant de foutre en l'air totalement la planète. On ne peut plus appeler cela des armes de destruction massive mais bien de destruction totale!

----------------------------

Plaidoyer pour l'éthique
Plaidoyer pour l'éthique

Et tout cela se fait au nom du « progrès ». Comme disait un humoriste : « on n’arrête pas le progrès ; mais que fait la police ? ».
De fait personne, ni parmi les scientifiques ni parmi les politiciens, ne se demande « puis-je le faire ? » mais bien plutôt « sais-je le faire ? » et dès qu’on sait le faire… et bien on le fait !
Il serait temps de se dire qu’il y a un principe supérieur à la Science et qui dicte le véritable progrès, elle est d’ordre éthique, c’est le bien de l’humanité !

   Et finalement voici le contenu de la brochure pour ceux qui voudraient la lire directement, sans téléchargement:

   Deux faits majeurs de ce vendredi 2 août 2019 nous montrent l’absolue nécessité et urgence de replacer l’éthique au-dessus du progrès scientifique ! Le premier fait est la relance à la course atomique militaire par les USA. Le second fait, dont on a peu parlé car il ne s’agissait pas d’un fait provenant du « Satan américain », est l’autorisation par le parlement japonais de la conception et de l’usage d’embryons hybrides humains/animaux.

   Ce second fait faisait suite à la même décision de la part de la Chine quelques mois plus tôt.

   Voilà qui à la fois réduira à néant les protestations habituelles contre l’épreuve de philosophie en BAC Scientifique, nous fera demander s’il ne faudrait pas aménager cette épreuve par des sujets typiques auxquels pourront un jour être confrontés lesdits futurs scientifiques et, enfin, nous amène à conclure à la nécessité de poursuivre ces études de philosophie de manière obligatoire et non optionnelle dans tous les domaines scientifiques dans les Universités.

   Penchons-nous maintenant sur chacun de ces deux faits aussi horribles l’un que l’autre…

 

 

   Tout le monde ne peut qu’en convenir, la bombe nucléaire, A (à Uranium) ou H (à Hydrogène), est la pire chose jamais imaginée par l’être humain.

   Personnellement lors des tensions entre les USA et la Corée-du-Nord j’ai au début très fort tremblé. C’est que si Donald Trump est un président qui tweet plus vite que son ombre et de plus en plus grossièrement, Kim Jong Un bien que restant dans la finesse n’en n’est pas moins en reste.

   Mais finalement Trump a tenu parole par rapport à sa campagne présidentielle : « j’aimerais bien aller manger un hamburger avec Kim » avait-il dit laconiquement à ce propos.

   Pas certain, au vu de la campagne électorale américaine, qu’avec les démocrates nous serions encore en paix…

   Aussi j’ai été surpris ce vendredi 2 août lorsque tout-à-coup on devait apprendre ici en Belgique que Donald Trump, qu’on disait si « ami » avec les Russes au point dit-on de leur devoir sa victoire électorale, rompait un accord acquis par Barack Obama de désarmement nucléaire conjoint entre les USA et la Russie.

2.Les lubies humaines

   Alors il se trouve toujours de fervents défenseurs de « la nécessité de l’Arme Nucléaire », d’un supposé « équilibre des forces et stabilisation qu’elles créent » du fait de, je cite, « la théorie des jeux ».

   C’est oublier un peu vite que si cette « théorie des jeux » semble fonctionner parfaitement avec deux hommes équilibrés (mais jusqu’à la limite de leur potentiel de raisonnement), on a eu la preuve dès le début de l’histoire de la bombe nucléaire et de son usage que tous les hommes ne sont pas « équilibrés » !

   On sait aujourd’hui, de la part de militaires et de documents déclassifiés, que non-seulement Nagasaki mais Hiroshima (la première donc) également étaient tous deux non-nécessaires à la fin de la guerre contre le Japon et n’ont été utilisés que comme terrain d’entraînement, de test plus spécifiquement, grandeur nature, avec de vrais civils pour tester ces deux modèles de bombes (la A puis la H) et leurs effets.

   Cela, la théorie des jeux ne le prévoit pas que je sache…

3.Les Armes de Destruction Massive

   Et une chose m’étonne. Pourquoi aucun État au monde, en voyant les résultats de ces deux bombes, ne s’est penché sur l’interdiction de ces armes nucléaires, alors même que les autres armes de destruction massive (gaz) ont été interdites dès la fin de la Première Guerre Mondiale ?

   En fait c’est la logique même : « l’Histoire est écrite par les vainqueurs » disait un professeur d’histoire.

   En effet, les gaz avaient été utilisés par les Allemands lors de la première guerre mondiale ; et lesdits allemands ont perdus la guerre. Donc on a interdit lesdits gaz…

   Par contre, les bombes A et H avaient été utilisées par les vainqueurs, les américains.

   Et du coup chaque État de la Planète, en parfait accord avec la théorie des jeux cette fois-ci, voulu la sienne et veut toujours la sienne…

 

4.Le Nucléaire civil ?

   Au vu des dangers de la radioactivité et après l’accident de Tchernobyl, nul ne peut non plus prétendre aux bienfaits du nucléaire civil. Sans compter la non-possibilité actuellement de retraiter efficacement leurs déchets.

   Même en médecine actuellement, pour les « radios », on remplace désormais l’imagerie via Radium radioactif par de l’imagerie autre (échos sonores, magnétisme, ionisation, etc.) le plus souvent possible.

 

 

 

Une image contenant mur, intérieur, debout, plancher

Description générée automatiquement

1.Les OGM

   Venons-en maintenant à la seconde nouvelle de ce vendredi 2 août 2019 : le lancement par le Japon, après la Chine, de ce qu’on peut nommer les « mutants » ou la concrétisation du « Meilleur des Mondes »

   Avec les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) végétaux, d’origine non américaine mais bien Belge (c’est en effet à l’Université d’Anvers en Belgique qu’a été développé le processus vendu plus tard à la fameuse firme américaine Monsanto), il fallait s’attendre à ce qu’un jour ou l’autre on passe d’abord à l’animal puis à l’humain.

   Puisqu’en effet rien ne semble arrêter les scientifiques, on se retrouve donc avec ce programme d’embryons hybrides humains/animaux en Asie.

2.Un enfer pavé de bonnes intentions

   Ce programme devrait servir à disposer d’organes humains pour des demandeurs. Vu que les dons d’organes sont ou rares ou se font au mauvais moment, on ne pourrait que louer une si sage intention médicinale…

   Mais en fait c’est « Le Meilleur des Mondes » qui se prépare. Car outre autoriser ces embryons hybrides, on autorise également à manipuler le génome humain.

   Donc, il ne nous reste plus que l’étape du « in vitro » et nous aurons les catégories alpha, bêta, gamma, etc. C’est-à-dire des gens programmés dans leur ADN avant même d’être nés à remplir telle ou telle tâche !

 

 

 

   Et tout cela se fait au nom du « progrès ». Comme disait un humoriste : « on n’arrête pas le progrès ; mais que fait la police ? ».

   De fait personne, ni parmi les scientifiques ni parmi les politiciens, ne se demande « puis-je le faire ? » mais bien plutôt « sais-je le faire ? » et dès qu’on sait le faire… et bien on le fait !

   Il serait temps de se dire qu’il y a un principe supérieur à la Science et qui dicte le véritable progrès, elle est d’ordre éthique, c’est le bien de l’humanité !

Voir les commentaires

<< < 1 2