Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

urss

Les leçons de Gorbatchev #1: l'égalité dans la misère!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Les leçons de Gorbatchev #1: l'égalité dans la misère!

   Il est important de savoir que la nomination de Mikhaïl Gorbatchev comme président de l'URSS par le Parti Communiste Soviétique est intervenue juste après le passage de l'estimation des richesses russes en terme de productivité à celui du calcul du PIB du pays.

   C'est important car justement le camarade Mikhaïl était connu pour ses positions peu orthodoxes en matière d'économie marxiste au sein dudit parti.

   En effet, le passage au calcul du PIB permet de calculer également le PIB par habitant et, mieux encore, de comparer le PIB par habitant au Revenu Moyen desdits habitants. Et donc de découvrir que Gorbatchev avait raison sur une vision essentielle: l'État Soviétique a créé une bourgeoisie interne, celle-ci est composée des fonctionnaires de la nomenklatura (nomenclature).

   Dès lors Gorbatchev, face à ces chiffres jusqu'alors jamais calculés donc ignorés par le Parti Communiste, en conclut que il ne sert à rien de décréter l'égalité sociale si 80% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté!

   Et je comprends mieux pourquoi, maintenant, que l'extrême-gauche belge se montre si critique vis-à-vis de la politique menée économiquement par Gorbatchev. De fait elle ne correspond absolument pas aux canons marxistes-léninistes ni maoïstes du PTB et autres. Pour eux qu'importe que 80% de la population soit "crève-misère" pourvu que tous soient égaux.

   Gorbatchev se préoccupe dès lors d'enrichir le prolétariat. Un point de vue radicalement contraire à l'extrême-gauche européenne de l'ouest pour qui s'enrichir même via l'aide de l'état est être un paria réactionnaire et ennemi du Peuple. Seuls les pauvres ont raisons! Ils doivent le rester pour continuer à avoir raison!

   Gorbatchev établit donc un communisme où l'obsession n'est plus l'égalité du peuple (égalité dans la misère nous l'avons vu) mais bien plutôt l'accès et l'augmentation du pouvoir d'achat qui ne doit pas être réservé aux 20% de fonctionnaires du KGB et autres, mais à tous les membres de la société russe.

   Or si je veux qu'on puisse augmenter son pouvoir d'achat, donc gagner plus, cela induit de facto des inégalités car les uns sont plus débrouillards que les autres, ont plus de succès que d'autres, sont plus travailleurs que d'autres.

   Mais qu'importent les inégalités si tout le monde vit le plus haut au-dessus du seuil de pauvreté? C'est la réflexion typique de la politique économique de Gorbatchev; réflexion qui horripile les idéologues marxistes communistes et maoïstes.

   C'est à partir de ce point que le Parti Communiste Soviétique Russe n'aura de cesse de vouloir renverser Gorbatchev. Si le Parti ne le peut pas encore c'est que cette nouvelle donne économique insuffle à l'URSS une augmentation et du PIB et du revenu moyen des russes. Cette politique économique marche, elle marche car elle est basée sur la logique et non sur la religion marxiste-léniniste, et donc on ne peut encore se passer du camarade Mikhaïl Gorbatchev!

Voir les commentaires

Pour plus de respect

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   La Civilisation Occidentale est en voie de déclin. Comme toutes les civilisations (égyptienne, persane, Mayas, Aztèques, Grèce, Rome, etc) ce déclin provient de ses propres membres et non d'un ennemi venu de l'extérieur qu'on a toujours dans ces cas là fantasmé.

   J'aimerais certainement plus me trouver en Russie ou en Chine à l'heure du total déclin. Mais quoiqu'il en soit unissons-nous en ce moment pour faire face à ce qui nous attend et dont on ne connaît pas le visage...

Voir les commentaires

Plaidoyer pour l'éthique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   C'est encore une brochure (gratuite) que je partage. Je n'en copie ici que le début d'introduction et la conclusion...

Deux faits majeurs de ce vendredi 2 août 2019 nous montrent l’absolue nécessité et urgence de replacer l’éthique au-dessus du progrès scientifique ! Le premier fait est la relance à la course atomique militaire par les USA. Le second fait, dont on a peu parlé car il ne s’agissait pas d’un fait provenant du « Satan américain », est l’autorisation par le parlement japonais de la conception et de l’usage d’embryons hybrides humains/animaux.
Ce second fait faisait suite à la même décision de la part de la Chine quelques mois plus tôt.

---------------------------

   J'aimerais ajouter aussitôt quelque chose qui ne se trouve pas dans la brochure car je m'en suis fait la réflexion que maintenant.

   L'accord INF entre les USA et la Russie n'était pas un simple accord de non-prolifération mais bien de destruction d'ogives conjointes. Or était cité le chiffre pour la seule Russie de 4.000 (quatre mille) ogives qui allaient être détruites.

   Euh... 4.000 ogives à détruire cela, signifie que la Seconde Puissance Nucléaire du monde possède combien d'ogives en tout? Plusieurs dizaine de milliers non?

   Donc, USA et Russie mis ensemble ont clairement une capacité nucléaire militaire permettant de foutre en l'air totalement la planète. On ne peut plus appeler cela des armes de destruction massive mais bien de destruction totale!

----------------------------

Plaidoyer pour l'éthique
Plaidoyer pour l'éthique

Et tout cela se fait au nom du « progrès ». Comme disait un humoriste : « on n’arrête pas le progrès ; mais que fait la police ? ».
De fait personne, ni parmi les scientifiques ni parmi les politiciens, ne se demande « puis-je le faire ? » mais bien plutôt « sais-je le faire ? » et dès qu’on sait le faire… et bien on le fait !
Il serait temps de se dire qu’il y a un principe supérieur à la Science et qui dicte le véritable progrès, elle est d’ordre éthique, c’est le bien de l’humanité !

   Et finalement voici le contenu de la brochure pour ceux qui voudraient la lire directement, sans téléchargement:

   Deux faits majeurs de ce vendredi 2 août 2019 nous montrent l’absolue nécessité et urgence de replacer l’éthique au-dessus du progrès scientifique ! Le premier fait est la relance à la course atomique militaire par les USA. Le second fait, dont on a peu parlé car il ne s’agissait pas d’un fait provenant du « Satan américain », est l’autorisation par le parlement japonais de la conception et de l’usage d’embryons hybrides humains/animaux.

   Ce second fait faisait suite à la même décision de la part de la Chine quelques mois plus tôt.

   Voilà qui à la fois réduira à néant les protestations habituelles contre l’épreuve de philosophie en BAC Scientifique, nous fera demander s’il ne faudrait pas aménager cette épreuve par des sujets typiques auxquels pourront un jour être confrontés lesdits futurs scientifiques et, enfin, nous amène à conclure à la nécessité de poursuivre ces études de philosophie de manière obligatoire et non optionnelle dans tous les domaines scientifiques dans les Universités.

   Penchons-nous maintenant sur chacun de ces deux faits aussi horribles l’un que l’autre…

 

 

   Tout le monde ne peut qu’en convenir, la bombe nucléaire, A (à Uranium) ou H (à Hydrogène), est la pire chose jamais imaginée par l’être humain.

   Personnellement lors des tensions entre les USA et la Corée-du-Nord j’ai au début très fort tremblé. C’est que si Donald Trump est un président qui tweet plus vite que son ombre et de plus en plus grossièrement, Kim Jong Un bien que restant dans la finesse n’en n’est pas moins en reste.

   Mais finalement Trump a tenu parole par rapport à sa campagne présidentielle : « j’aimerais bien aller manger un hamburger avec Kim » avait-il dit laconiquement à ce propos.

   Pas certain, au vu de la campagne électorale américaine, qu’avec les démocrates nous serions encore en paix…

   Aussi j’ai été surpris ce vendredi 2 août lorsque tout-à-coup on devait apprendre ici en Belgique que Donald Trump, qu’on disait si « ami » avec les Russes au point dit-on de leur devoir sa victoire électorale, rompait un accord acquis par Barack Obama de désarmement nucléaire conjoint entre les USA et la Russie.

2.Les lubies humaines

   Alors il se trouve toujours de fervents défenseurs de « la nécessité de l’Arme Nucléaire », d’un supposé « équilibre des forces et stabilisation qu’elles créent » du fait de, je cite, « la théorie des jeux ».

   C’est oublier un peu vite que si cette « théorie des jeux » semble fonctionner parfaitement avec deux hommes équilibrés (mais jusqu’à la limite de leur potentiel de raisonnement), on a eu la preuve dès le début de l’histoire de la bombe nucléaire et de son usage que tous les hommes ne sont pas « équilibrés » !

   On sait aujourd’hui, de la part de militaires et de documents déclassifiés, que non-seulement Nagasaki mais Hiroshima (la première donc) également étaient tous deux non-nécessaires à la fin de la guerre contre le Japon et n’ont été utilisés que comme terrain d’entraînement, de test plus spécifiquement, grandeur nature, avec de vrais civils pour tester ces deux modèles de bombes (la A puis la H) et leurs effets.

   Cela, la théorie des jeux ne le prévoit pas que je sache…

3.Les Armes de Destruction Massive

   Et une chose m’étonne. Pourquoi aucun État au monde, en voyant les résultats de ces deux bombes, ne s’est penché sur l’interdiction de ces armes nucléaires, alors même que les autres armes de destruction massive (gaz) ont été interdites dès la fin de la Première Guerre Mondiale ?

   En fait c’est la logique même : « l’Histoire est écrite par les vainqueurs » disait un professeur d’histoire.

   En effet, les gaz avaient été utilisés par les Allemands lors de la première guerre mondiale ; et lesdits allemands ont perdus la guerre. Donc on a interdit lesdits gaz…

   Par contre, les bombes A et H avaient été utilisées par les vainqueurs, les américains.

   Et du coup chaque État de la Planète, en parfait accord avec la théorie des jeux cette fois-ci, voulu la sienne et veut toujours la sienne…

 

4.Le Nucléaire civil ?

   Au vu des dangers de la radioactivité et après l’accident de Tchernobyl, nul ne peut non plus prétendre aux bienfaits du nucléaire civil. Sans compter la non-possibilité actuellement de retraiter efficacement leurs déchets.

   Même en médecine actuellement, pour les « radios », on remplace désormais l’imagerie via Radium radioactif par de l’imagerie autre (échos sonores, magnétisme, ionisation, etc.) le plus souvent possible.

 

 

 

Une image contenant mur, intérieur, debout, plancher

Description générée automatiquement

1.Les OGM

   Venons-en maintenant à la seconde nouvelle de ce vendredi 2 août 2019 : le lancement par le Japon, après la Chine, de ce qu’on peut nommer les « mutants » ou la concrétisation du « Meilleur des Mondes »

   Avec les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) végétaux, d’origine non américaine mais bien Belge (c’est en effet à l’Université d’Anvers en Belgique qu’a été développé le processus vendu plus tard à la fameuse firme américaine Monsanto), il fallait s’attendre à ce qu’un jour ou l’autre on passe d’abord à l’animal puis à l’humain.

   Puisqu’en effet rien ne semble arrêter les scientifiques, on se retrouve donc avec ce programme d’embryons hybrides humains/animaux en Asie.

2.Un enfer pavé de bonnes intentions

   Ce programme devrait servir à disposer d’organes humains pour des demandeurs. Vu que les dons d’organes sont ou rares ou se font au mauvais moment, on ne pourrait que louer une si sage intention médicinale…

   Mais en fait c’est « Le Meilleur des Mondes » qui se prépare. Car outre autoriser ces embryons hybrides, on autorise également à manipuler le génome humain.

   Donc, il ne nous reste plus que l’étape du « in vitro » et nous aurons les catégories alpha, bêta, gamma, etc. C’est-à-dire des gens programmés dans leur ADN avant même d’être nés à remplir telle ou telle tâche !

 

 

 

   Et tout cela se fait au nom du « progrès ». Comme disait un humoriste : « on n’arrête pas le progrès ; mais que fait la police ? ».

   De fait personne, ni parmi les scientifiques ni parmi les politiciens, ne se demande « puis-je le faire ? » mais bien plutôt « sais-je le faire ? » et dès qu’on sait le faire… et bien on le fait !

   Il serait temps de se dire qu’il y a un principe supérieur à la Science et qui dicte le véritable progrès, elle est d’ordre éthique, c’est le bien de l’humanité !

Voir les commentaires

Dictionnaire absurde des classifications sociales

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Pour m'amuser m'est venue l'idée de publier gratuitement un petit Dictionnaire absurde des classifications sociales sous forme de sottie et de "vrai" dictionnaire...

   Pour rire plutôt qu'en pleurer.

   Disponible gratuitement au format PDF, au lien:

   Ou en téléchargement direct ici:

Voir les commentaires

La nostalgie de Gorbatchev...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Gorbatchev

Gorbatchev

   J'insérerai un lien vers une brochure bientôt, en fin d'article. Et à propos de cette brochure, s'il y a bien un homme de la troisième voie énoncée par John Nash c'est bien Gorbatchev!

   J'ai commencé ma vie politique via une bête manifestation à Paris en faveur des sans-papiers. Dans le bus qui m'y conduisait il y avait des militants trotskistes; je devais le voir une fois arrivé à Paris, avec leurs drapeaux à la faucille et au marteau frappé d'un 4 (IVe Internationale).

   Il est vrai qu'à l'époque j'étais plutôt du type "on fonce droit dedans" ou plutôt «il faudrait foncer droit dedans, vive la Révolution, Aux Armes, etc.».

   Mais j'avais déjà l'admiration néanmoins de Gorbatchev. Et donc je m'enquis de savoir ce qu'ils en pensaient. Et bien pas du bien!

   En fait aucun groupe communiste, même les plus attachés (soi-disant) à la démocratie, ne défendait Gorbatchev; tous étaient contre.

   Était-ce avouer que même les plus sympathiques des gauchistes estimaient que la démocratie et le communisme et bien ça va pas ensemble?

   Car c'est bien ça qu'avait voulu réaliser Gorbatchev: rendre la démocratie soluble dans le communisme! Et c'est bien cela qu'ont refusé les membres du Parti Communiste Soviétique d'URSS en aussitôt faisant tomber Gorbatchev.

   Sans cette réaction d'allergie épidermique du parti contre la démocratie jamais probablement le communisme ne se serait effondré à l'Est.

   Et si l'ouverture du Mur de Berlin (autre oeuvre de Gorbatchev) a vu beaucoup de monde s'exiler du communisme vers le capitalisme (le mouvement inverse même de la part de militants communistes ne s'est jamais vu); si Gorbatchev n'avait pas été renversé par un Parti dogmatique il est probable que d'ici à cinq ans après les Réformes le mouvement serait enfin allé de l'Ouest vers l'Est.

   Quoiqu'il en soit une chose est sûre: s'il avait existé un groupe communiste pro-Gorbatchev et bien je serais aujourd'hui encore militant communiste et au sein de ce groupement. Bien évidemment je serai passé par les "autonomes" comme disait la presse de l'époque et par les anarchistes mais serais revenu parmi les communistes.

   Si ce n'est pas le cas aujourd'hui c'est tout simplement que je tiens plus à la démocratie qu'à avoir 50€ en plus par mois comme revenu...

   Le lien vers la brochure:

Voir les commentaires

<< < 1 2