Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sciences

Vaccins anti-CoViD-19, la brèche ouverte par le manque de logique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Quelque chose d'ahurissant s'est produit lors de l'annonce par Pfizer / BioNTech du résultat de leurs recherches sur leur vaccin. Et cela me vient soudainement à l'esprit.

   Rappelez-vous: les résultats de l'étude de Pfizer & BioNTech déclarait clairement que «l'immunité totale est atteinte 21 jours après une injection et 8 jours après une seconde injection»; seconde injection effectuée justement 8 jours après la première si aucune réaction allergique ne s'était déclarée.

   Donc il faut savoir lire clairement que: donner une seconde injection après 21 jours ne sert à rien car l'immunité est déjà acquise 21 jours après une première injection! Si je veux plus de sécurité je peux, si aucune réaction allergique ne s'est déclarée chez le receveur du vaccin, effectuer 8 jours après la première une seconde injection ce qui conférera une immunité en 16 jours après la première injection (soit 8 jours après la seconde).

   Mais c'est pour sûr! Dans quelle école de logique sont donc allés non-seulement nos politiciens mais également nos médecins? Car le jour même où ces résultats étaient pourtant clairement énoncés, on a vu à la télé un panel de "spécialistes" parler de «deux doses à 21 jours d'intervalle»!

   Et aussitôt, loi du marché oblige, Pfizer loin de démentir s'engouffrait dans la brèche commerciale créée par cet illogisme si typiquement européen (quand je disais que notre civilisation était en pleine décadence cela se remarque clairement je pense).

   Quelle aubaine: pouvoir vendre le double de doses nécessaires!

   Et évidemment, toutes les autres entreprises pharmaceutiques (Moderna, AstraZeneca, etc.) se sont engouffrées dans la même brèche commerciale du "deux doses".

   S'il y a bien des vaccins où deux doses seront obligatoires, tels ceux développés par Pasteur et Sanofi-GSK, cela ne signifie nullement que tous les vaccins doivent nécessairement comporter deux doses, en tout cas pas si la seconde dose est administrée après la période d'immunisation d'une seule dose, cela me semble pourtant d'une évidence type problèmes de robinets à l'école primaire...

   Et pour preuve j'en veux l'exemple récent du Royaume-Uni qui face à une forme plus virulente de SARS-CoV-2 demandait à Pfizer si afin de vacciner plus largement et plus vite on pouvait espacer les deux doses de plus de 21 jours. Pfizer n'a pas hésité une seule seconde: «oui, sans aucun risque» en fait ils auraient été plus honnêtes en déclarant que «une seconde dose du vaccin Pfizer après 21 jours est inutile d'ici au moins un an-et-demi à deux ans»...

Voir les commentaires

Quand les vaccins quittent le domaine scientifique pour se politiser

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   À peine annoncé, le vaccin contre le CoViD-19 a quitté la sphère scientifique pour rejoindre la sphère politique; en tout cas dans les mouvements extrémistes nauséabonds tant de l'extrême-gauche que de l'extrême-droite. On peut désormais parler d'une alliance objective des deux extrémismes en un "extrême-centre" prophétisé il y a des années sur mon ancien blog "gueux-royalistes" et concrétisé en Italie lorsque le Mouvement 5 (cinq) étoiles s'alliait avec la Ligue du Nord.

   Concrétisé également, mais là depuis plus longtemps encore, dans les mouvements LGBTQIA+ avec comme illustration la partouze de 25 personnes au centre de Bruxelles réunissant gauchistes anarchistes, communistes et nationalistes, récemment.

   Ainsi on nous parle de "l'industrie pharmaceutique". Oui da, mais camarade sous le communisme aussi il y a des industries, et pharmaceutiques également, ainsi la Chine et "son" vaccin. Industries de capitalisme d'État et non privé certes, mais industries quand même! L'URSS n'a eu de cesse de développer ses industries, de Lénine jusqu'à Gorbatchev. Je ne vois pas le problème.

   Partant de là divers délires se font jour; qui sur un virus inexistant, inventé de toutes pièces, qui sur un virus développé en laboratoire.

   Mais bon, revenons au vaccin, aux vaccins en fait.

   Avant d'en voir le triomphe de l'industrie pharmaceutique, j'en vois personnellement pour le fameux Pfizer-BioNTech, le triomphe de l'intégration des immigrés en Allemagne. En effet, le vaccin ici cité est l'aboutissement de la recherche d'un Turc-Allemand sur des traitements sur mesure pour les cancers, et principalement si je me souviens bien la leucémie.

   D'où le fait qu'il s'agisse d'un vaccin à ARN-Messager (mais qui n'est pas de la thérapie génique pour autant). L'autre vaccin du même principe, celui de Moderna, a été développé certes par une firme américaine mais présidée et dirigée par un chercheur français.

   Donc avant d'y voir «le succès de l'industrie pharmaceutique» comme aime à le dénoncer cet extrême-centre, j'y vois surtout le succès d'un monde ouvert, multiculturel, multi religieux et multi idéologique, non-monolithique et non-fermé contrairement à ce que prônent les deux pôles de l'extrême-centre.

   Disons que dans les faits c'est plus ce dernier succès qui les agace et que toute la glossique sur "l'industrie pharmaceutique" n'est qu'une excuse sinon ils l'auraient sortis dès l'annonce du vaccin Russe (Spoutnik V, très bon vaccin: 95% d'efficacité) ou Chinois.

   Vaccins que j'ai toujours défendus, m'étonnant souvent du fait que l'Europe ne trouve pas bon d'acheter l'un des deux.

Voir les commentaires

Ma réponse à Paul Magnette sur ses dites préoccupations sociales de crise sanitaire

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Ma réponse à Paul Magnette sur ses dites préoccupations sociales de crise sanitaire
Ma réponse à Paul Magnette sur ses dites préoccupations sociales de crise sanitaire

Voir les commentaires

Nouvelles mesures COVID à Bruxelles: Heil Vervoot!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Mise-à-jour du 9/11/2020 en fin d'article...

   Un seul mot: «Heil Vervoot», en effet nos politiciens tant régionaux que fédéraux aiment à prendre des mesures limitant la liberté des citoyens. Et ils nous disent «c'est parce que nous nous préoccupons de votre santé»! Ils osent dire ça! Mort de rire!

   S'ils se préoccupaient un tant soit peu de notre santé ne pensez-vous pas qu'ils auraient déjà lancé la vaccination de la population? Avec quoi me demanderez-vous? Avec le vaccin "Russe" tout simplement! En effet depuis fin Août la Russie dispose d'un vaccin déjà testé et qui est totalement efficace.

   Ce que les occidentaux savent faire avec la Chine, ils ne le sauraient avec la Russie? C'est-à-dire devant les caméras critiquer la politique intérieure de la Chine, et après faire des affaires avec les entreprises chinoises! C'est si difficile de faire pareil avec la Russie?

   Comme je l'ai toujours dit, ce Covid-19 tombe à point pour mettre la population sous contrôle et aussi pour combler le "trou de la sécu" en espérant que le maximum de retraités crèvent du coronavirus!

---------------------

   Le laboratoire Pfizer annonce à son tour un vaccin efficace à plus de nonante pourcent (90%).

   Bref il y avait un vaccin Russe dès début Septembre 2020; un vaccin Chinois dès fin Octobre 2020; tous deux en phase de production industrielle, nos gouvernements n'en ont pas voulus, qu'inventeront-ils pour refuser ou postposer à dans très longtemps (trop tard en fait) ce nouveau vaccin américano-germanique?

Voir les commentaires

COVID-19 en Belgique, instrumentalisation ou réalité? Et cas Rudi Vervoot...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Testing Covid-19

Testing Covid-19

   Y a-t-il des raisons rationnelles d'entretenir la panique autour des 65 nouveaux cas par jour de CoVid-19 observés en début de mois d'Août jusqu'à ce jour?

   Pour rappel la Belgique dispose actuellement d'une capacité de 30.000 tests par jours et en effectue concrètement 25.000! On peut dire que 65 nouveaux cas par jours sur 25.000 tests par jours (0,3% des tests réalisés) est clairement fort peu par rapport aux mois de Mars à Mai 2020 où la capacité en testing était pourtant extrêmement beaucoup plus réduite.

   Le problème des politiciens et des journalistes est de confondre données mathématiques et données épidémiologiques. Ou bien n'est-ce pas plutôt à nous qu'ils veulent faire opérer la confusion?

   Tant il est vrai que cette épidémie de COVID-19 était bien tombée à point pour nous faire oublier le résultat des dernières élections fédérales en Belgique et nous faire accepter de facto un «gouvernement d'urgence nationale» "Suédoise bis"!

   Bref ne nous laissons pas manipuler: non il n'y a jamais eu reprise de la pandémie, il y a tout juste plus de tests effectués qu'auparavant...

------------------------------------------

   Parlons maintenant du "cas" mathématique de Rudi Vervoot, ministre-président de la Région de Bruxelles Capitale qui vient de décréter le port du masque obligatoire dans toute la région car il y aurait «par jour, 50 nouveaux cas par 100.000 habitants à Bruxelles». Euh, cela fait 500 nouveaux cas par jours à Bruxelles puisque nous sommes 1 millions d'habitants dans cette région. Aucune statistique ne relève une telle attaque du coronavirus.

   En fait je disais qu'il y avait 0,3% des tests qui étaient positifs, cela ne veut pas dire que 0,3% de la population est contaminée sinon il y aurait 30.000 nouveaux cas par jours en Belgique!

   C'est, avec la logique "Rudi Vervoot", comme si suite à un accident de la route mortel impliquant deux voitures je déclarait tout de go que «50% des accidents de la route provoquent la mort», ce qui est évidemment un raisonnement erroné...

   Donc on veut nous faire paniquer. Mais pourquoi?

   Veut-on nous faire admettre une présence militaire dans nos rues?

   Quoiqu'il en soit, oui, très certainement une "nouvelle vague" de CoVid-19 viendra; après le retour des vacances et du blocus de second examens, vers le mois d'Octobre 2020 très probablement surtout que la population estudiantine très aficionados du confinement en période d'études est beaucoup moins respectueuse des principes de précautions «dans le civil»...

----------------------------------------

   Le vrai problème semble être la communication médiatique autour de l'étendue de la prétendue gravité des contaminations.

   En effet, dans le même article on peut lire qu'on en est à plus ou moins 520 nouveaux cas par jours (= 7.280 nouveaux cas toutes les deux semaines) et plus loin que ces deux dernières semaines le nombre de nouveaux cas est "en baisse" avec 70.000 (septante mille) nouveaux cas en 14 jours!!!

   Ce ne sont plus des mathématiques, excusez-moi de le dire; c'est de la pataphysique haut graduat, Master et Doctorat même!

   Avec ce dernier chiffre, si on l'imagine constant depuis le tout début de la pandémie (alors qu'au contraire il était certainement plus élevé), on a du 1er Mars 2020 au 20 Août 2020 soit en 172 jours un total de 860.000 belges contaminés. Disons donc 1 million de contaminations en 5 mois en Belgique.

   Le pire est que c'est conforme à ce que déclaraient les "experts" puisque fin Mai 2020 ils déclaraient estimer à 500.000 le nombre de belges contaminés.

   Or voilà qui donne raison, sans le vouloir certes, à Trump et Bolsonaro: le COVID-19 n'est qu'une grippe (une "grippette")  qui ne fait que se propager très vite mais n'a pas plus d'impact sur la santé que la grippe saisonnière!

   Non mais c'est tout ce que finissent par prouver les fins communicants, journalistes, experts, politiciens, en exagérant des chiffres sur base non d'observations réelles mais d'extrapolations.

   Désolé: en statistique on ne multiplie pas des cas isolés pour obtenir une photographie du "monde réel" mais on divise le monde réel observé pour en tirer des conclusions sur des cas possibles et isolés...

Voir les commentaires

Inspiré par George Floyd

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Il faut reconnaître aux Peuples Noirs la primauté de «Peuple Adamique», c'est-à-dire source de l'humanité toute entière. En effet, que l'on soit croyant ou non, les sciences (archéologie, biochimie, etc) nous démontrent que l'humanité provient du même ancêtre commun et que cet ancêtre commun est apparu en Afrique noire.

   Qu'on cite tantôt le nord du Tchad ou tantôt le sud de l'Éthiopie.

   Donc il est de notre devoir à tous d'y voir non seulement nos origines mais aussi notre futur. Et donc de se préoccuper des malheurs qui touchent les Peuples Noirs.

   Ce qui me désole est que dans cette affaire George Floyd, certes si on peut dénoncer un éventuel racisme de l'agent de police responsable de sa mort (mais on ne sait comment avait l'habitude le même agent de traiter les blancs qu'il arrêtait), on ne peut de ce cas particulier en faire un cas général d'abord pour l'ensemble des policiers américains, ensuite - contrairement à ce que c'est devenu - un cas mondial.

   De fait, à notre époque, on peut le dire: 99,99% des noirs qui sont torturés, mutilés, tués le sont par ou avec la complicité d'autres noirs. Le cas du génocide des Tutsis n'est pas isolé; les divers régimes fascistes ou plus pudiquement "dictatoriaux" d'Afrique et même beaucoup de milices para-militaires menées par des "dissidents" y contribuent. Bref seuls 0,01% le sont par acte de racisme strict.

   C'est cela qui fait le vrai malheur des Peuples Noirs a été le passage de leurs élites, gouvernants comme opposants, à l'école néo-impériale principalement française et belge. Ils ne semblent avoir retenu comme exemple de modèle politique que la République Française qui s'établit sur l'assassinat du dirigeant précédent (le Roi en l’occurrence); et de cette république que l'Empire de Napoléon!

   Le vrai malheur se trouve dans la position de sans-voix desdits Peuples Noirs face à une ploutocratie, une bourgeoisie noire, se délectant des privilèges de la décolonisation pour eux-mêmes et eux seuls sans préoccupation pour le Peuple.

   Comme dit dans un autre prêche; le problème ne serait pas que l'occident paie trop peu les matières premières soutirées à l'Afrique car regardez combien à peine coûte le litre de pétrole brut et combien sont riches les qataris, mais bien que des dirigeants d'entreprises locales et des politiciens locaux gardent la manne en poche pour eux-mêmes.

   Le malheur du Noir n'est donc plus à notre époque le racisme du blanc mais bien plutôt, au niveau mondial s'entend, la "légèreté" de ses propres dirigeants.

   Lorsque les diverses organisations qui se sont mobilisées suite à la mort de George Floyd seront capables de se mobiliser pour défendre ces causes énumérées ci-dessus, je pense qu'on sera passé de la bien-pensance mode bisounours à la prise de conscience.

Voir les commentaires

Le Coronavirus, dû à notre mode de vie et non à ce que nous mangeons

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Cette vidéo pour contrer la vague de racisme anti-asiatique et anti-chinois à la Trump («le virus chinois»!). Ce qui compte ici n'est pas ce que nous mangeons mais bien notre mode de vie: pourquoi est-ce parti de Wuhan et non de Pékin? C'est cela qui est à la base de la pandémie de Covid-19 (SRAS-CoV-2 ou SARS-CoV-2) et nous avons évité, nous belges, d'être à l'origine d'une épidémie / pandémie de peste! Ne l'oublions pas...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>