Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

monde

Quand le PS redevient la Gauche Internationale!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Philippe Moureaux

Philippe Moureaux

   Le PS n'était plus depuis longtemps un "vrai" Parti de Gauche (progressiste socialement, économiquement, technologiquement) et encore moins à l'International. C'était pourtant son chant, l'Internationale...

   En excluant Émir Kir, en osant faire cet acte d'exclusion pour motifs éthiques, le PS prouve qu'il a la réelle volonté de se replacer à gauche toutes; d’honorer sa participation à l'Internationale Socialiste en n'étant pas "de gauche" pour la Belgique et "je-m’en-foutiste" pour le reste du Monde et l'Europe.

   Peu de partis de gauche, et je pense ici au PTB, auraient eu le même courage, et il est à-peu-près clair qu'à la Sainte Époque de Philippe Moureaux, Émir Kir n'aurait jamais été inquiété.

   C'est la preuve que le PS prend son électorat turc comme un vrai électorat de gauche belge et non comme une clientèle à appâter! De fait, le vote PS à Saint-Josse existait avant Émir Kir, il continuera d'exister après lui.

   Le PS, en tant que membre de l'Internationale Socialiste, ne peut continuer à se satisfaire de membres, militants, élus, qui défendent l'humanisme social pour la Belgique mais affichent de claires accointances avec divers régimes fascistes (théocratiques ou non d'ailleurs) à l'international (islamistes afghans, pakistanais, iraniens, etc., régimes bananiers vénézuéliens, etc.).

   Il y a des Partis dits de gauche (qui en fait sont bien plus d'extrême centre, une espèce d'alliance entre extrême gauche et extrême droite), je pense particulièrement au PTB ici, qui commettent cela; c'est un manque évident d'éthique, un clientélisme moribond qui prend les étrangers pour une variable d'ajustement de résultats électoraux.

   Au moins on ne peut plus reprocher au PS une telle attitude, cela me rassure, cela me fait dire que le PS est le parti le plus internationalement à gauche de Belgique avec le sp.a.

   Encore merci au PS de respecter ses électeurs, tous, d'abord en ne les prenant pas pour des "clients", ensuite en respectant les valeurs pour lesquelles ils sont censés voter!

Voir les commentaires

Les réfugiés, un problème? Vraiment?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Quand on pense et parle des réfugiés c’est souvent en termes de « problème ». Pourtant, y a-t-il moyen de répondre à un impératif humain de solidarité, d’entre-aide, sans pour autant mettre en péril ni notre modèle intellectuel de société (notre culture), ni notre modèle social de société (l’équilibre socio-économique) ?

   La dialectique hégélienne et son usage nous apprend que c’est souvent en fusionnant des arguments contraires que l’on aboutit à une solution.

   Ainsi, je l’affirme, il est tout-à-fait possible d’arrêter, de dire « stop » aux expulsions. Mais cela nécessite également d’arrêter, de dire « stop » aux régularisations massives !

   En effet. Voyons la Turquie ; n’accueille-t-elle pas 2 millions de réfugiés syriens sur une population de 80.745.000 (quatre-vingts million sept-cent quarante-cinq mille) turcs ? Soit 2,5% de sa population totale. Ce qui ferait pour la Belgique 275 mille individus, pour la France 1.675.000 réfugiés à accueillir.

   Imaginez quel débat cela fait avec seulement cent mille réfugiés à accueillir.

   Pourtant en Turquie, et en Russie (qui en accueille également 2 millions), cela ne fait même pas sujet de débat dans les bars à thé et narguilé. Depuis 2014 jusqu’à maintenant 2019, jamais aucun parti turc n’a remis en cause cette politique d’accueil. Pourquoi ? Car elle ne menace pas l’intégrité culturelle et socio-économique de la Turquie ! Et pourquoi ? Car tout le monde est accueilli mais personne n’est régularisé ni maintenant ni dans le futur !

   Accueillir sans régulariser, voilà qui dépassionne soudainement le débat. C’est ce qui est pratiqué par la majorité des états du continent africain. Et lorsqu’un pays africain s’occidentalise en régularisant (tel en Afrique du Sud récemment), aussitôt des heurts xénophobes apparaissent.

   Accueillir les réfugiés sans les régulariser, voilà qui nous permettrait de cesser la politique de renvoi par charters et nous permettrait à nous occidentaux d’accueillir tout le monde qui a envie de s’installer chez nous pour une raison ou une autre.

   Cela permettrait également une meilleure gestion des réfugiés économiques. Du type : vous avez le droit de venir travailler mais il faudra savoir subvenir à vos propres besoins au cas où vous ne trouvez pas de travail. C’est-à-dire ce qui se pratique actuellement entre pays européens.

   Cette solution dialectique est, actuellement, la seule possible si on veut accueillir tout le monde et ne renvoyer personne. Car avant de vouloir construire le village global, sachons d’abord mieux construire l’Europe !

Voir les commentaires

Du slogan anarchiste: si les élections servaient à quelque chose elles seraient interdites depuis longtemps...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   C'est un slogan bien connu des anarchistes: «si les élections servaient à quelque chose, elles seraient interdites depuis longtemps»! Est-ce vrai? Si c'était vrai je pourrais tout aussi bien dire que «si la dictature servait à quelque chose elle serait interdite depuis longtemps» et que donc on pratiquerait la démocratie partout dans le monde y compris en Afrique et en Asie.

   En fait c'est, comme pour beaucoup de questions d'ordre philosophique et éthique, "ni totalement oui, ni totalement non"... La vraie question est qu'est-ce la démocratie? Est-elle plus avancée dans un pays en particulier plus que dans les autres?

   La démocratie est un cheminement, un édifice à construire longuement par étapes. C'est le sens de la pyramide du billet de 1 USD (US$, Dollar Américain des États-Unis d'Amérique): une démocratie qui se construit mais n'est pas achevée...

   Je dirais que la ploutocratie ou la délégation législative à une classe sociale spécifique (bourgeois, fonctionnaires, technocrates, etc.) par le Peuple n'en est qu'une étape, certes non aboutie et non totale, certes ne pouvant en rester là, mais néanmoins nécessaire à sa construction.

   De telle sorte que nos élections si elles ne constituent pas "LA" démocratie, en sont néanmoins une étape. Une étape qui à force d'être sans avancée depuis maintenant un siècle entier s'essouffle au point d'au lieu d'avancer vers plus de démocratie nous reculons vers moins de démocratie...

   Mais cette étape était nécessaire. C'est ce qui explique sans aucun doute pourquoi les élections sont, justement, interdites ou manipulées dans les pays d'Afrique Noire.

   C'est que justement en Afrique Noire, des élections libres et réellement démocratiques (pas un changement de leader d'une même dictature donc comme on l'a vu en RDC récemment) serviraient réellement à quelque chose, puisque justement elles sont ou interdites ou manipulées!

   Et elles ne serviraient qu'à une chose, certes, être un premier pallier vers la construction de la pyramide, du building, de "la forêt d'arbres à palabres" si typiquement africain qui irait vers la démocratie réelle.

   Avec ce cas si typiquement asiatique (Chine, Corée-du-Nord, Vietnam, etc.) et africain, mais aussi Russe des élections interdites ou truquées je démontre par l'absurde justement l'absurdité du slogan anarchiste ici évoqué.

   Certes, les élections, c'est-à-dire la délégation du pouvoir législatif, ne sont pas la démocratie aboutie, mais elles en sont l'expression de l'avancement vers ladite démocratie aboutie.

   En ce sens, à la fois elles ne sauraient (les élections) être efficaces, donc "servir à quelque chose", entièrement, mais elles servent néanmoins, si elles sont comprises comme telle et non comme fin en soi, d'étape vers plus de démocratie.

   Ça peut mettre du temps, mais à la fin on s'en approche de plus en plus. Regardez l'exemple de la Suisse et de ses votations (référendums systématiques et pas seulement bêtement dites "d'initiatives populaires" qui en fait ne seront que des "initiatives bourgeoises"). En Suisse la démocratie en est à son niveau le plus élevé au monde; le Peuple souverain vote lui-même pour les lois importantes soit de sa région soit de la confédération helvétique!

   Un exemple de l'étape supplémentaire que nous devrions maintenant franchir ici partout en Europe si nous ne voulons pas voir les populismes d'extrême gauche comme d'extrême droite comme d'extrême centre annihiler les étapes précédemment franchies et qui ont mené aux système électoral parlementaire.

Voir les commentaires

Plaidoyer pour l'éthique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   C'est encore une brochure (gratuite) que je partage. Je n'en copie ici que le début d'introduction et la conclusion...

Deux faits majeurs de ce vendredi 2 août 2019 nous montrent l’absolue nécessité et urgence de replacer l’éthique au-dessus du progrès scientifique ! Le premier fait est la relance à la course atomique militaire par les USA. Le second fait, dont on a peu parlé car il ne s’agissait pas d’un fait provenant du « Satan américain », est l’autorisation par le parlement japonais de la conception et de l’usage d’embryons hybrides humains/animaux.
Ce second fait faisait suite à la même décision de la part de la Chine quelques mois plus tôt.

---------------------------

   J'aimerais ajouter aussitôt quelque chose qui ne se trouve pas dans la brochure car je m'en suis fait la réflexion que maintenant.

   L'accord INF entre les USA et la Russie n'était pas un simple accord de non-prolifération mais bien de destruction d'ogives conjointes. Or était cité le chiffre pour la seule Russie de 4.000 (quatre mille) ogives qui allaient être détruites.

   Euh... 4.000 ogives à détruire cela, signifie que la Seconde Puissance Nucléaire du monde possède combien d'ogives en tout? Plusieurs dizaine de milliers non?

   Donc, USA et Russie mis ensemble ont clairement une capacité nucléaire militaire permettant de foutre en l'air totalement la planète. On ne peut plus appeler cela des armes de destruction massive mais bien de destruction totale!

----------------------------

Plaidoyer pour l'éthique
Plaidoyer pour l'éthique

Et tout cela se fait au nom du « progrès ». Comme disait un humoriste : « on n’arrête pas le progrès ; mais que fait la police ? ».
De fait personne, ni parmi les scientifiques ni parmi les politiciens, ne se demande « puis-je le faire ? » mais bien plutôt « sais-je le faire ? » et dès qu’on sait le faire… et bien on le fait !
Il serait temps de se dire qu’il y a un principe supérieur à la Science et qui dicte le véritable progrès, elle est d’ordre éthique, c’est le bien de l’humanité !

   Et finalement voici le contenu de la brochure pour ceux qui voudraient la lire directement, sans téléchargement:

   Deux faits majeurs de ce vendredi 2 août 2019 nous montrent l’absolue nécessité et urgence de replacer l’éthique au-dessus du progrès scientifique ! Le premier fait est la relance à la course atomique militaire par les USA. Le second fait, dont on a peu parlé car il ne s’agissait pas d’un fait provenant du « Satan américain », est l’autorisation par le parlement japonais de la conception et de l’usage d’embryons hybrides humains/animaux.

   Ce second fait faisait suite à la même décision de la part de la Chine quelques mois plus tôt.

   Voilà qui à la fois réduira à néant les protestations habituelles contre l’épreuve de philosophie en BAC Scientifique, nous fera demander s’il ne faudrait pas aménager cette épreuve par des sujets typiques auxquels pourront un jour être confrontés lesdits futurs scientifiques et, enfin, nous amène à conclure à la nécessité de poursuivre ces études de philosophie de manière obligatoire et non optionnelle dans tous les domaines scientifiques dans les Universités.

   Penchons-nous maintenant sur chacun de ces deux faits aussi horribles l’un que l’autre…

 

 

   Tout le monde ne peut qu’en convenir, la bombe nucléaire, A (à Uranium) ou H (à Hydrogène), est la pire chose jamais imaginée par l’être humain.

   Personnellement lors des tensions entre les USA et la Corée-du-Nord j’ai au début très fort tremblé. C’est que si Donald Trump est un président qui tweet plus vite que son ombre et de plus en plus grossièrement, Kim Jong Un bien que restant dans la finesse n’en n’est pas moins en reste.

   Mais finalement Trump a tenu parole par rapport à sa campagne présidentielle : « j’aimerais bien aller manger un hamburger avec Kim » avait-il dit laconiquement à ce propos.

   Pas certain, au vu de la campagne électorale américaine, qu’avec les démocrates nous serions encore en paix…

   Aussi j’ai été surpris ce vendredi 2 août lorsque tout-à-coup on devait apprendre ici en Belgique que Donald Trump, qu’on disait si « ami » avec les Russes au point dit-on de leur devoir sa victoire électorale, rompait un accord acquis par Barack Obama de désarmement nucléaire conjoint entre les USA et la Russie.

2.Les lubies humaines

   Alors il se trouve toujours de fervents défenseurs de « la nécessité de l’Arme Nucléaire », d’un supposé « équilibre des forces et stabilisation qu’elles créent » du fait de, je cite, « la théorie des jeux ».

   C’est oublier un peu vite que si cette « théorie des jeux » semble fonctionner parfaitement avec deux hommes équilibrés (mais jusqu’à la limite de leur potentiel de raisonnement), on a eu la preuve dès le début de l’histoire de la bombe nucléaire et de son usage que tous les hommes ne sont pas « équilibrés » !

   On sait aujourd’hui, de la part de militaires et de documents déclassifiés, que non-seulement Nagasaki mais Hiroshima (la première donc) également étaient tous deux non-nécessaires à la fin de la guerre contre le Japon et n’ont été utilisés que comme terrain d’entraînement, de test plus spécifiquement, grandeur nature, avec de vrais civils pour tester ces deux modèles de bombes (la A puis la H) et leurs effets.

   Cela, la théorie des jeux ne le prévoit pas que je sache…

3.Les Armes de Destruction Massive

   Et une chose m’étonne. Pourquoi aucun État au monde, en voyant les résultats de ces deux bombes, ne s’est penché sur l’interdiction de ces armes nucléaires, alors même que les autres armes de destruction massive (gaz) ont été interdites dès la fin de la Première Guerre Mondiale ?

   En fait c’est la logique même : « l’Histoire est écrite par les vainqueurs » disait un professeur d’histoire.

   En effet, les gaz avaient été utilisés par les Allemands lors de la première guerre mondiale ; et lesdits allemands ont perdus la guerre. Donc on a interdit lesdits gaz…

   Par contre, les bombes A et H avaient été utilisées par les vainqueurs, les américains.

   Et du coup chaque État de la Planète, en parfait accord avec la théorie des jeux cette fois-ci, voulu la sienne et veut toujours la sienne…

 

4.Le Nucléaire civil ?

   Au vu des dangers de la radioactivité et après l’accident de Tchernobyl, nul ne peut non plus prétendre aux bienfaits du nucléaire civil. Sans compter la non-possibilité actuellement de retraiter efficacement leurs déchets.

   Même en médecine actuellement, pour les « radios », on remplace désormais l’imagerie via Radium radioactif par de l’imagerie autre (échos sonores, magnétisme, ionisation, etc.) le plus souvent possible.

 

 

 

Une image contenant mur, intérieur, debout, plancher

Description générée automatiquement

1.Les OGM

   Venons-en maintenant à la seconde nouvelle de ce vendredi 2 août 2019 : le lancement par le Japon, après la Chine, de ce qu’on peut nommer les « mutants » ou la concrétisation du « Meilleur des Mondes »

   Avec les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) végétaux, d’origine non américaine mais bien Belge (c’est en effet à l’Université d’Anvers en Belgique qu’a été développé le processus vendu plus tard à la fameuse firme américaine Monsanto), il fallait s’attendre à ce qu’un jour ou l’autre on passe d’abord à l’animal puis à l’humain.

   Puisqu’en effet rien ne semble arrêter les scientifiques, on se retrouve donc avec ce programme d’embryons hybrides humains/animaux en Asie.

2.Un enfer pavé de bonnes intentions

   Ce programme devrait servir à disposer d’organes humains pour des demandeurs. Vu que les dons d’organes sont ou rares ou se font au mauvais moment, on ne pourrait que louer une si sage intention médicinale…

   Mais en fait c’est « Le Meilleur des Mondes » qui se prépare. Car outre autoriser ces embryons hybrides, on autorise également à manipuler le génome humain.

   Donc, il ne nous reste plus que l’étape du « in vitro » et nous aurons les catégories alpha, bêta, gamma, etc. C’est-à-dire des gens programmés dans leur ADN avant même d’être nés à remplir telle ou telle tâche !

 

 

 

   Et tout cela se fait au nom du « progrès ». Comme disait un humoriste : « on n’arrête pas le progrès ; mais que fait la police ? ».

   De fait personne, ni parmi les scientifiques ni parmi les politiciens, ne se demande « puis-je le faire ? » mais bien plutôt « sais-je le faire ? » et dès qu’on sait le faire… et bien on le fait !

   Il serait temps de se dire qu’il y a un principe supérieur à la Science et qui dicte le véritable progrès, elle est d’ordre éthique, c’est le bien de l’humanité !

Voir les commentaires

L'ancien blog Gueux-Royalistes

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Ornementation au Château de Versailles

Ornementation au Château de Versailles

   Auparavant je tenais le blog Gueux-Royalistes. Je l'ai effacé pour des raisons à la fois politiques mais surtout pour des raisons strictement personnelles, sans pressions subies, et je vais m'expliquer aussitôt et vous allez voir comment c'est absurde...

   D'abord je le regrette. En effet il s'agissait d'un acte plus impulsif que réfléchi. Un petit, tout petit, chagrin d'amour qui au lieu de se transformer en jalousie s'est transformé comme souvent dans mon cas en volonté d'auto-destruction. J'ai donc, suite à une mauvaise matinée heureusement agrémentée d'un très bon café, suivi toutes les étapes jusqu'à la confirmation par lien nécessaires à l'effacement total et définitif de ce blog.

   Après cela, comme nous en avons l'habitude dans notre milieu et situation, j'ai écouté de la musique, des mixes de DJ's plutôt bien foutu. Car, nous, «we lose in music» «nous perdons en musique».

   Mais d'un autre côté ce n'est pas regrettable totalement. D'abord l'envie de me repositionner sur une aile plus progressiste et socialement et scientifiquement; ensuite le constat éclairé et illuminé que les États-Nations, la majorité d'entre eux, ne servent pas leur population mais se servent de leur population. Dans ce constat je n'écarte pas les Rois eux-mêmes, pour la plupart des Monarchies à faible pouvoir royal, de la situation réservée semble-t-il à la population.

   La ploutocratie et leurs scientifiques testeurs d'agent Novichok (sociologues, leaders d'opinion, etc.) font non-seulement du simple Peuple des Rats de Laboratoire, mais il en va ainsi aussi des nouveaux militants (les jeunesses de tel ou tel parti), des membres d'ASBL, et de tous ceux sur qui ils ont un quelconque pouvoir, donc pour la Belgique, le Roi lui-même!

   Dès lors en découvrant cela je redevenais un "novice", "novichok", en politique et ne pouvais plus m'appuyer sur mes analyses du passé bien que beaucoup étaient encore pertinentes.

   La mort de l'ancien trotskiste avait été longue, celle du Royaliste encore plus longue, mais c'était pour renaître en ce que j'ai toujours été: à la fois pour et contre, tel mon «pour la Police mais contre la Prison», à la fois défenseur de la stabilité et demandant du changement sans jamais me lasser, et enfin redevenant moi-même: un défenseur de la politique telle que menée par Gorbatchev!

Voir les commentaires

Dictionnaire absurde des classifications sociales

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Pour m'amuser m'est venue l'idée de publier gratuitement un petit Dictionnaire absurde des classifications sociales sous forme de sottie et de "vrai" dictionnaire...

   Pour rire plutôt qu'en pleurer.

   Disponible gratuitement au format PDF, au lien:

   Ou en téléchargement direct ici:

Voir les commentaires

Les franc-maçonneries sous la loupe...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Les franc-maçonneries sous la loupe...

   Je tiens à préciser d'emblée que si je suis un "novichok", "un nouveau venu", "un novice", ce n'est pas au sein de "LA" Franc-Maçonnerie à laquelle je n'appartiens pas. Mais que plus ou moins amusé, voire choqué parfois, j'aime à observer.

   Et il convient de noter avant toute chose que "LA" Franc-Maçonnerie n'existe pas, mais qu'il existe bel et bien DES Franc-Maçonneries. Le monde des frères maçons ne se limite heureusement pas pour la Belgique et la France au Grand Orient; il existe de nombreuses autres Grandes Loges (dites aussi Obédiences).

   Et si je dis «heureusement» c'est bien que je considère que puisque, en premier, le Grand Orient de Belgique, en second, le Grand Orient de France, enfin tous les Grands Orients ont effacés la notion de «travaux effectués à la Lumière du G.^.A.^.D.^.L.^.U.^.» (Grand Architecte de l'Univers) et bien plusieurs questions subsistent.

   Elles sont abordées ici:

   Et je tiens tout de suite à dire que ceux qui y chercheront quelques nouvelles théories conspirationnistes en seront pour leurs frais. Il s'agit bien plutôt d'une mise à plat de l'historicité d'abord parallèle puis conjointe des francs-maçons et des illuminati, des torts imputables aux uns et aux autres, le tout se terminant sur une question pas si idiote: «les Illuminati (ceux des origines) existent-ils encore?».

   Pour compléter mon propos, le fait d'abandonner toute référence au GADLU, ensuite de prôner non pas un état laïque mais bien un athéisme d'État, rejetant ainsi les écritures et donc la phrase «vous êtes le Temple» prononcée par Jésus et qui fonde toute la quête maçonnique, sépare clairement les Grands Orients du maçonnisme et elles devraient plutôt s'appeler "franche-rigolade" (ce qui est négatif certes) et ses membres "francs-tireurs" (ce qui est plutôt bien connoté)...

   Et enfin, je parle des "autres" Franc-Maçonneries, les déistes, qu'elles soient régulières ou non, y comprenant les origines des Grands Orients, dans cette dernière brochure spécialement dédicacée à la Cathédrale Notre-Dame de Paris:

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>