Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

europe

Du slogan anarchiste: si les élections servaient à quelque chose elles seraient interdites depuis longtemps...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   C'est un slogan bien connu des anarchistes: «si les élections servaient à quelque chose, elles seraient interdites depuis longtemps»! Est-ce vrai? Si c'était vrai je pourrais tout aussi bien dire que «si la dictature servait à quelque chose elle serait interdite depuis longtemps» et que donc on pratiquerait la démocratie partout dans le monde y compris en Afrique et en Asie.

   En fait c'est, comme pour beaucoup de questions d'ordre philosophique et éthique, "ni totalement oui, ni totalement non"... La vraie question est qu'est-ce la démocratie? Est-elle plus avancée dans un pays en particulier plus que dans les autres?

   La démocratie est un cheminement, un édifice à construire longuement par étapes. C'est le sens de la pyramide du billet de 1 USD (US$, Dollar Américain des États-Unis d'Amérique): une démocratie qui se construit mais n'est pas achevée...

   Je dirais que la ploutocratie ou la délégation législative à une classe sociale spécifique (bourgeois, fonctionnaires, technocrates, etc.) par le Peuple n'en est qu'une étape, certes non aboutie et non totale, certes ne pouvant en rester là, mais néanmoins nécessaire à sa construction.

   De telle sorte que nos élections si elles ne constituent pas "LA" démocratie, en sont néanmoins une étape. Une étape qui à force d'être sans avancée depuis maintenant un siècle entier s'essouffle au point d'au lieu d'avancer vers plus de démocratie nous reculons vers moins de démocratie...

   Mais cette étape était nécessaire. C'est ce qui explique sans aucun doute pourquoi les élections sont, justement, interdites ou manipulées dans les pays d'Afrique Noire.

   C'est que justement en Afrique Noire, des élections libres et réellement démocratiques (pas un changement de leader d'une même dictature donc comme on l'a vu en RDC récemment) serviraient réellement à quelque chose, puisque justement elles sont ou interdites ou manipulées!

   Et elles ne serviraient qu'à une chose, certes, être un premier pallier vers la construction de la pyramide, du building, de "la forêt d'arbres à palabres" si typiquement africain qui irait vers la démocratie réelle.

   Avec ce cas si typiquement asiatique (Chine, Corée-du-Nord, Vietnam, etc.) et africain, mais aussi Russe des élections interdites ou truquées je démontre par l'absurde justement l'absurdité du slogan anarchiste ici évoqué.

   Certes, les élections, c'est-à-dire la délégation du pouvoir législatif, ne sont pas la démocratie aboutie, mais elles en sont l'expression de l'avancement vers ladite démocratie aboutie.

   En ce sens, à la fois elles ne sauraient (les élections) être efficaces, donc "servir à quelque chose", entièrement, mais elles servent néanmoins, si elles sont comprises comme telle et non comme fin en soi, d'étape vers plus de démocratie.

   Ça peut mettre du temps, mais à la fin on s'en approche de plus en plus. Regardez l'exemple de la Suisse et de ses votations (référendums systématiques et pas seulement bêtement dites "d'initiatives populaires" qui en fait ne seront que des "initiatives bourgeoises"). En Suisse la démocratie en est à son niveau le plus élevé au monde; le Peuple souverain vote lui-même pour les lois importantes soit de sa région soit de la confédération helvétique!

   Un exemple de l'étape supplémentaire que nous devrions maintenant franchir ici partout en Europe si nous ne voulons pas voir les populismes d'extrême gauche comme d'extrême droite comme d'extrême centre annihiler les étapes précédemment franchies et qui ont mené aux système électoral parlementaire.

Voir les commentaires

Dictionnaire absurde des classifications sociales

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Pour m'amuser m'est venue l'idée de publier gratuitement un petit Dictionnaire absurde des classifications sociales sous forme de sottie et de "vrai" dictionnaire...

   Pour rire plutôt qu'en pleurer.

   Disponible gratuitement au format PDF, au lien:

   Ou en téléchargement direct ici:

Voir les commentaires

Ça t'inspire quoi?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Bureaux des Commissions Européennes

Bureaux des Commissions Européennes

   Ça m'inspire quoi les Commissions Européennes en lien avec tous ces étudiants de Sciences-Po invariablement militants de gauche ou pro-environnementaux?

   Et bien ceci (no comment):

Voir les commentaires

La nostalgie de Gorbatchev...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Gorbatchev

Gorbatchev

   J'insérerai un lien vers une brochure bientôt, en fin d'article. Et à propos de cette brochure, s'il y a bien un homme de la troisième voie énoncée par John Nash c'est bien Gorbatchev!

   J'ai commencé ma vie politique via une bête manifestation à Paris en faveur des sans-papiers. Dans le bus qui m'y conduisait il y avait des militants trotskistes; je devais le voir une fois arrivé à Paris, avec leurs drapeaux à la faucille et au marteau frappé d'un 4 (IVe Internationale).

   Il est vrai qu'à l'époque j'étais plutôt du type "on fonce droit dedans" ou plutôt «il faudrait foncer droit dedans, vive la Révolution, Aux Armes, etc.».

   Mais j'avais déjà l'admiration néanmoins de Gorbatchev. Et donc je m'enquis de savoir ce qu'ils en pensaient. Et bien pas du bien!

   En fait aucun groupe communiste, même les plus attachés (soi-disant) à la démocratie, ne défendait Gorbatchev; tous étaient contre.

   Était-ce avouer que même les plus sympathiques des gauchistes estimaient que la démocratie et le communisme et bien ça va pas ensemble?

   Car c'est bien ça qu'avait voulu réaliser Gorbatchev: rendre la démocratie soluble dans le communisme! Et c'est bien cela qu'ont refusé les membres du Parti Communiste Soviétique d'URSS en aussitôt faisant tomber Gorbatchev.

   Sans cette réaction d'allergie épidermique du parti contre la démocratie jamais probablement le communisme ne se serait effondré à l'Est.

   Et si l'ouverture du Mur de Berlin (autre oeuvre de Gorbatchev) a vu beaucoup de monde s'exiler du communisme vers le capitalisme (le mouvement inverse même de la part de militants communistes ne s'est jamais vu); si Gorbatchev n'avait pas été renversé par un Parti dogmatique il est probable que d'ici à cinq ans après les Réformes le mouvement serait enfin allé de l'Ouest vers l'Est.

   Quoiqu'il en soit une chose est sûre: s'il avait existé un groupe communiste pro-Gorbatchev et bien je serais aujourd'hui encore militant communiste et au sein de ce groupement. Bien évidemment je serai passé par les "autonomes" comme disait la presse de l'époque et par les anarchistes mais serais revenu parmi les communistes.

   Si ce n'est pas le cas aujourd'hui c'est tout simplement que je tiens plus à la démocratie qu'à avoir 50€ en plus par mois comme revenu...

   Le lien vers la brochure:

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6