Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand même, Écolo sait gérer une Commune!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Quand même, Écolo sait gérer une Commune!

   Bon j'ai beau dire mais il faut être honnête et savoir reconnaître les talents des autres même quand on a comme moi de cesse de les critiquer: la Parti Écolo sait gérer une commune! On peut l'observer à la Région de Bruxelles; quand Écolo est soit majoritaire soit participe à une majorité dans une commune, celle-ci présente un tout autre visage, un visage plus accueillant et plus humain pour tous ses habitants (propriétaires, locataires, sans-abris, travailleurs, allocataires, pensionnés) que quand il s'agit d'une alliance type PS-MR (tel les plus de 40 ans de PS-MR au 1060 Saint-Gilles).

   Mais je reprécise ici que si cela est vrai au niveau communal, effectivement Écolo gère de manière exemplaire les communes où elle est au pouvoir, dès que l'on monte de niveau de pouvoir, régional ou fédéral, cela est déjà trop à gérer pour leur petit cerveau... C'est que la Commune est une institution issue de la fin du Moyen-Âge, or je l'ai déjà dit ici, Écolo est un parti passéiste (le parti du «retournons deux siècles en arrière»), donc ça ils savent gérer. Mais la Région et le Fédéral Parlementaire sont des institutions beaucoup trop récentes, trop modernes, pour qu'ils sachent s'y débrouiller.

   Personnellement, cela ne me gênerait pas de voter Écolo au niveau communal; et même, je l'envisage sérieusement. Écolo, à la commune, est un vrai parti de gauche (alors qu'aux Régions et Fédéral il pratique une gestion de Droite réactionnaire), moins faux-cul en tout cas que le PS.

   Car si le PS estime que les nuisances de l'alcool et des drogues ne peuvent en aucun cas venir avant tout et premièrement de certains bars qui se permettent d'ouvrir jusqu'à "y-a-pas-d'heure", mais vient forcément des SDF (des sans-abris) et donc des Night-Shops; Écolo lui sait se montrer un peu plus logique: «oui, un bourgeois qui sort au bar peut lui aussi provoquer d'énormes nuisances»!

   Ensuite, sur le Vivre-Ensemble, pour prendre l'exemple caricatural de Molenbeek, eh bien si l'ambiance y est bien meilleure qu'il y a dix ans, ce n'est certainement pas grâce au passage du MR au pouvoir (qui n'a cherché qu'à embourgeoiser Molenbeek, rendant la situation encore plus critique pour ses habitants majoritairement précarisés), mais c'est bien grâce à la participation d'Écolo à la majorité emmenée par le PS!

   Bref, pour rester honnête, il me fallait modérer mes fortes et violentes critiques envers Écolo à la Région et au Fédéral, en reconnaissant leur expertise au niveau Communal!

Voir les commentaires

Bruxelles en Luna Park et sans-papiers, le clash!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Ce week-end préparant le dimanche sans voitures, nous avons assistés à une jonction entre la préoccupation de l'ensemble des Partis politiques démocratiques francophones de Belgique, MR, Défi, Engagés, Écolo et PS de transformer Bruxelles en gigantesque Luna Park et la problématique qui dure depuis deux ans et demi sans solutions du logement des demandeurs d'asile (sans-papiers). Une problématique de logement qui, depuis la fédéralisation, est compétence des Régions; à tel point que ce problème ne s'est jamais posé en Flandres ni en Wallonie...

Voir les commentaires

Quand Marc Uyttendaele ose se référer à François Mitterrand!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Quand Marc Uyttendaele ose se référer à François Mitterrand!

   Marc Uyttendaele, qui ose se prétendre "progressiste de gauche", prétend que son phantasme monomaniaque (et ce dernier terme recouvre par ailleurs une maladie psychiatrique bien connue) de la "laïcité" ("athéisme" en fait) proviendrait de son attachement au "Socialisme de François Mitterrand"!

   Je relèverai tout d'abord que les préoccupations de "rectitude athée" étaient bien loin de la philosophie de la Social-Démocratie de François Mitterrand. Sous le Président de la France Socialiste François Mitterrand, on pouvait être membre du PS sans avoir à cacher son christianisme, même en pouvant promouvoir son christianisme dans des livres édités alors même que l'on avait un mandat officiel de Ministre au sein du gouvernement! Ce fut le cas de Jack Lang, chrétien Protestant et par ailleurs Ministre de la Culture au sein du gouvernement socialiste français sous Mitterrand.

   Par cet exemple montré, de nombreux musulmans se sont alors engagés au sein du PS; bien que ce parti politique accueillait également des gens de toutes nationalités (arabes y compris) mais athées, eux. En fait, François Mitterrand n'en avait cure de ces histoires d'athéisme.

   Plus préoccupé par le progrès social, il était surtout soucieux de réserver les parts de l'industrie stratégique française à la gestion de l'État: nationalisations et créations d'entreprises d'État.

   On le sait depuis le cas du CAL (Centre d'Action Laïque) qui d'ami étouffant du PS belge est devenu allié inconditionnel de la droite libertarienne belge (MR), l'athéisme et le gommage des différences culturelles et cultuelles est avant tout une idéologie de pure Droite.

   Alors je comprends que Marc Uyttendaele, peut-être honteux d'être trop riche, ne s'inscrive pas directement au MR mais se réclame du PS; néanmoins il n'imagine strictement rien qui puisse constituer un progrès ou social ou sociétal. N'ayant aucune imagination pour améliorer la situation des pauvres, il fait donc bien plus partie de cette "vieille gauche" qui se réfugie derrière «le Droit des homosexuels» et «l'athéisme d'État» (requalifié en "laïcité") pour continuer à prétexter "être de Gauche" qu'il ne ferait partie de l'école Sociale-Démocrate du PS français héritière de François Mitterrand!

Voir les commentaires

La réalité sur le tri des déchets en Belgique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Incinérateur de Bruxelles à Neder-Over-Heembeek

Incinérateur de Bruxelles à Neder-Over-Heembeek

   Depuis des siècles le parti écologiste francophone, écolo, réclame et a officialisé le tri sélectif des déchets, un tri très sélectif puisque nous avons à Bruxelles plus de 5 couleurs de sacs-poubelle différentes. Je tiens juste à noter que les écologistes flamands eux ont été plus rationnels: ils avaient commandés une étude universitaire sur l'impact environnemental du tri des déchets et, mieux au vu des résultats, en ont publié les conclusions qui indiquaient clairement que le tri des déchets a un impact beaucoup plus négatif sur l'environnement que ne pas trier! Donc, Groen, les écologistes flamands, n'ont jamais demandé le tri des déchets en région flamande.

   Le parti qui a demandé le tri des déchets en Région Flamande est la NVA (droite nationaliste flamande)! Bref quand je dis que écolo est un parti idéologiquement à droite c'est pas pour blaguer...

   Et on nous dit «triez car c'est bon pour l'environnement et cela facilite le recyclage». Or la vérité est qu'il n'y a pas recyclage: tout part actuellement aux incinérateurs! Le métal résiduel des sacs bleus n'est par ailleurs pas traité en Belgique, sinon Arcelor-Mittal n'aurait pas dû fermer mais aurait été repris pour recycler les aciers des cannettes et boites de conserves, mais est passé à l'étranger.

   Bon, à la limite on peut dire qu'incinérer le plastique plutôt que le recycler, ou faire semblant de le recycler est tout de même meilleur pour l'environnement. Effectivement à une époque, Bruxelles-Propreté, toujours géré par écolo, affirmait confier le recyclage des plastiques aux chinois via le port d'Anvers. Tout comme énormément de pays de part le Monde envoyaient leurs plastiques en Asie.

   En fait, soit ils arrivaient en Asie et y étaient incinérés, soit ils étaient largués par les bateaux en plein Océan! Ce n'est pas pour rien que les deux grands "Continents de Plastique" se situent sur la route desdits bateaux, l'un dans l'Océan Indien l'autre dans le Pacifique...

   Le problème n'est pas le plastique mais la non-volonté, même des écologistes, de réellement recycler ledit plastique! En effet, l'Union Européenne a édicté des normes de composition des différents plastiques qui les rendent, si on en a envie, tout-à-fait recyclables.

   Voilà pour la réalité Bruxelloise, et Wallonne, du cynisme du parti écologiste!

Voir les commentaires

Quand le PS ouvrira-t-il les yeux face à Écolo?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Voir fin d'article ma position sur le débat vote PS/MR...

   Je partage ici une brochure de 2016 au contenu confirmé par un documentaire de la chaîne Arte; une chaîne sérieuse qu'on ne saurait oser qualifier de complotiste il me semble. Cette brochure, «Stérilisons les Pauvres» montre bien en quoi les doctrines diverses qui peuplent l'écologie s'opposent au Socialisme.

Refonte de l'article ce 18/07/2023:

   Je modère en disant que si le candidat tête de liste, mais bien tête de liste, du PS à la région de Bruxelles-Capitale est Ahmed Laaouej alors et seulement alors il peut être possible de voter PS à la Région. En effet, il est le seul socialiste a avoir déclaré que «l'écologie ne doit pas se faire au détriment du social»! C'est le seul socialiste mandataire (président de la section régionale bruxelloise du PS qui plus est) à oser imaginer que, oui, l'écologie peut se faire au détriment du social. Paul Magnette en est encore à des considérations d'issu de famille de la classe moyenne qui se demande pourquoi le peuple n'embrasse pas plus les causes environnementales. Justement peut-être parce que ledit peuple sent bien que cela se fait contre lui...

   Comme je l'ai déjà écrit ici, la Gauche et en premier le Parti Socialiste s'est fait le suce-bitte des écologistes et adorateurs de la déesse Gaïa et autres sectes. Dans deux brochures j'exprime l'idée que si on place le dieu Arbre au centre de l'Univers cela implique d'exterminer tout ce qui lui nuis, castors comme humains!

   La conversion d'à-peu-près tous les partis démocratiques à l'écologie n'était au départ qu'un effet marketing face au fait que les sujets environnementaux étaient devenus très bankable, rentables tant financièrement que électoralement. En dehors des Partis Verts personne ne savait vraiment ce que ça impliquait; notamment la régression, le retour en arrière sur les progrès technologiques et donc les Droits Sociaux, et la lutte non contre la pauvreté mais contre les pauvres eux-mêmes (qui forcément ne savent pas s'acheter du bio et du local qui sont dix fois plus chers et rares que l'industriel et international). Bref, l'écologie s'est révélée être une doctrine de Droite réactionnaire, même pas simplement conservatrice.

   Et le PS, en Belgique et dans les deux régions francophones (Bruxelles et Wallonie), ne s'en rend toujours pas compte (à moins qu'ils aient abandonnés toute philosophie sociale); pour preuve le livre de déclaration d'amour que Paul Magnette (président du PS) vient d'écrire aux écologistes sur une notion vague et quelque peu branlante: «l'éco-socialisme»...

   Ce n'est pas que je ne pense pas à l'environnement mais j'y pense sur un autre mode que le très Écolo «retournons deux siècles en arrière»! En effet, en Belgique l’entrepreneuriat est très "attentiste", il n'y a quasiment plus de progressisme, on attend que nos voisins le fassent ou, pire, que l'Union Européenne nous l'impose, pour s'y mettre nous aussi. Et justement, l'Allemagne vient de signer un contrat avec la Norvège pour un pipeline... de gaz naturel? Non: d'hydrogène! Et c'est la capacité de l'hydrogène à être un gaz inflammable, donc un combustible, qui va être exploitée ici.

   C'est-à-dire qu'on a en Belgique une Gauche (Paul Magnette s'en est illustré récemment) qui manifeste contre les énergies fossiles et leur exploitation mais, une fois au Parlement, choisit entre gaz naturel et nucléaire. Personnellement j'aimerais une Gauche qui soit progressiste et promeuve le bond en avant de l'hydrogène vert plutôt que d'attendre que cela ne se réalise chez nos voisins allemands...

   Bon, pour le reste, j'appelais auparavant à voter MR à la Région de Bruxelles afin d'exprimer au PS (et au PTB, tout aussi suce-bitte d'écolo que le PS) que sa trahison des valeurs progressistes, qui ne doivent pas se limiter aux montants et conditions des allocations sociales (y inclus les pensions), eh bien on peut la lui rendre par trahison militante de militants PS qui votent MR.

   Il faut ni se sentir "mouton militant" ni "prisonnier social".

   Donc, personnellement je voterai MR à la région bien que sympathisant de Gauche, mais d'une gauche à la François Mitterrand pas à la Anna Hidalgo, et n'en voudrais pas à ceux qui votent MR à tous les niveaux car dégoûtés par les multiples plans Good Move et autres car de toute façon, pour gouverner le MR aura besoin forcément d'au moins un parti de gauche! Ce ne peut être ni Écolo ni le PTB, donc ce sera forcément le PS...

------------------------------------------------

   Bon, je revois ma position ici sur un éventuel vote MR, ne fut-ce qu'à le Région. C'est ma position et je n'en veux pas à ceux qui voteraient MR comme je l'ai déjà dit.

   Mais ceux qui votent MR doivent savoir que le Président du MR, Georges-Louis Bouchez, présente toute les caractéristiques dans le regard du psychopathe! En effet, dans une vidéo postée un jour je disais qu'un gars avait dit qu'il «voyait dans mes yeux que je prenais des médicaments psychotropes». Mais avez-vous vu les yeux, le regard, assorti à sa manière de parler de Georges-Louis Bouchez? Il en a contre les cocaïnomanes, donc on peut se demander à quoi il carbure... Et s'il ne carbure à rien alors on doit en déduire des signes de dangereux psychopathe chez lui.

   En effet, ses yeux sont pétillants. Non pas pétillants comme peuvent être les yeux de quelqu'un heureux, mais du même genre de pétillement qu'on peut observer chez les djihadistes (entre autres) ou les gourous de sectes. C'est-à-dire qu'il semble se prendre pour une sorte de Prophète. Ce que semble corroborer sa manière de parler et de débattre des sujets sociaux. Toujours dans la vindicte, la chasse aux sorcières, l'intolérance de type "intolérance religieuse", l'exagération...

   Même si Trump parlait de la même manière, Donald Trump au moins avait un regard un peu plus normal. Car si j'ajoute à la façon de parler de Georges-Louis Bouchez son regard fixe, rageur et emplis d'éclairs, nul doute que ce Georges-Louis Bouchez a au moins des tendances psychopathes, s'il ne l'est pas consciemment.

   Donc, voter pour un tel Parti, le MR, ç'aurait été à l'époque de Charles Michel et bien ça m'est déjà arrivé, mais avec son président de parti actuel on ne sait même pas si l'on vote pour un futur assassin...

Voir les commentaires

Ukraine et Plan d'Investissement

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Sous ma casquette de conseiller financier je parle ici d'un Plan d'Investissement à long terme (minimum 10 ans) avec retour certes par augmentation de valeur des actions mais aussi par les dividendes générées par les entreprises concernées (différence entre "jeu en bourse" et "investissement"). Cela concerne la mise en condition géopolitique du conflit entre la Russie et l'Ukraine (ou Union Européenne et OTAN, conflit "russo-ukrainien").

Voir les commentaires

Quand on est idéologique et non pratique on déconne comme Philippe Close et sa dépénalisation du Cannabis!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Philippe Close affirme détenir la solution aux problèmes de délinquances entourant la vente de Cannabis sous toutes ses formes. Euh, en fait, c'est un grand classique de la gauche en général à l'approche des élections: on promet de non-seulement dépénaliser le Cannabis mais en plus de légaliser le Cannabis (ce qui n'est pas exactement la même chose), puis après élections on oublie car entre-temps on a découvert que cela allait créer plus de problèmes que cela n'en résout. Et de fait, Philippe Close se montre dans ce dossier du Cannabis parfait idéologue mais bien piètre connaisseur de la réalité!

   La problématique qui va se poser est double. La première provoque déjà des problèmes chez les vendeurs légaux de cannabinol (CBD): le problème des accises et taxes et de leur pourcentage très élevé en Belgique sur les produits à fumer (plus de 80% du prix de vente). Ce qui veut dire que votre bout de shit à 20 € (ou 50€ le "regular"), si j'ajoute les accises et taxes qui s'appliqueront au secteur légal des coffee shops, coûtera désormais 100 € (ou 250€ le "regular")! 5 fois plus! Autant dire que la majorité des consommateurs continueront à aller voir leur dealers de rue, que cela n'arrange sommes-toutes que les fils de bourgeois border-line voulant jouer aux durs du mur, et que donc tous les problèmes liés actuellement aux deals persisteront après la légalisation totale du cannabis!

   La seconde est que si les dealers actuels avaient les moyens (et l'envie) d'ouvrir un magasin ou un bar, ils l'auraient déjà fait (ne fut-ce que pour cacher leurs activités illicites et blanchir l'argent de la drogue)...

   La troisième est que puisque les prix ne s'envoleront pas, que ce sera toujours 20 ou 50 € même au Coffee Shop, le deal se tournera vers ceux à qui on ne peut pas vendre (mineurs d'âge, étrangers, autres cas), et que les dealers de rue ne se feront plus interpeller pour vente de drogue (celle-ci étant légalisée) mais... comme Al Capone: pour n'avoir payé ni taxes ni impôts...

   Bref, je vous fait pas de dessin sur l'extraordinaire idée que constitue la glose infatigable de Philippe Close... Et les dealers l'ont compris depuis longtemps déjà: chaque dimanche électoral ils prient pour que la Droite l'emporte haut la main!

--------------------------

   J'ajoute avoir contacté le cabinet régional bruxellois de Philippe Close le mardi 2 Août à 18h48 en lui envoyant l'intégralité de l'article. Pas de réponse jusqu'à aujourd'hui 12 août. CQFD: aucun membre du cabinet de Philippe Close ni lui-même ne sont capable d'argumenter rationnellement par rapport aux problèmes soulevés ici; en tout cas vis-à-vis de quelqu'un qui réfléchit par lui-même et ne se contente pas de répéter des slogans appris au sein du Parti... C'est dire!

Voir les commentaires

Du Nucléaire et des énergies douces

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Du Nucléaire et des énergies douces

   Si à l'époque de la science-fiction on pouvait l'ignorer, même après Hiroshima et Nagasaki (usage militaire), on ne peut désormais plus ignorer les dangers représentés pour les humains (tant que pour l'environnement) par l'usage même civil du nucléaire à fission atomique (radioactif donc) pour la production d'électricité.

   Tout d'abord il faut savoir qu'une centrale nucléaire est faite pour ne durer que vingt ans maximum, au-delà il est trop dangereux de la maintenir en fonction car son réacteur par l'effet des rayonnements sera trop fissuré, laissant échapper la radioactivité sous une forme sournoise puisqu'il ne s'agit pas d'un "nuage" à proprement parler, mais bien d'air, d'atmosphère, devenue radioactive et se répandant selon le vent.

   C'est l'explication qui était donnée en 1990 par un responsable des visites; la même qu'en 1980; et aussi par le magazine scientifique Science & Vie.

   Ce qui explique qu'à la grande période de développement de l'industrie nucléaire en Belgique, on construisait une nouvelle centrale tous les dix à quinze ans.

   Ce qui implique aussi que oui, rouvrir des centrales nucléaires construites il y a 50 ans d'ici est dangereux.

   Vient ensuite un autre problème: la gestion impossible des déchets radioactifs qu'on ne peut que mettre sous le tapis (en sous-sol) et qui restent dangereux pendant plus de cent-mille ans.

   Si donc des élus belges (ou français) défendent «le progrès et la nécessité que représentent la fission nucléaire», autant qu'ils cessent alors de vouloir lutter contre le tabagisme, car le tabac (plante médicinale amérindienne) a un certain bénéfice-risque positif qu'on ne peut plus nier!

   Preuve que les politiciens qui ne jurent que par l'Uranium et le Plutonium le font par idéologie et non par raisonnement scientifique et ce avec un désintérêt total sur le sort de l'Humanité à long terme.

   Pour la Belgique, il s'agit d'un pur positionnement idéologique anti-gauche, anti-PS (qui est contre le nucléaire et les "énergies fossiles") de la part d'un MR (droite libérale et libertarienne belge) qui donc se positionne en réaction pour le nucléaire.

   Évidemment, et le débat étant venu de là, si on ne peut être pour le Nucléaire à Fission (contrairement au parti écologiste belge), on ne peut pas non plus défendre raisonnablement l'usage du gaz ou du pétrole dans des centrales thermiques.

   Néanmoins, soyons clairs, le problème ne sont pas les Centrales Thermiques mais bien leur carburant utilisé. Ce qui pose problème est l'usage de gaz, de pétrole, et de déchets ménagers.

   Car si les énergies "douces" font rêver, les "renouvelables" comme on dit, on ne peut nier qu'en Belgique il n'y a pas assez de jours d'ensoleillement et que le vent est soit trop faible, soit trop fort, que pour permettre une alimentation stable en électricité. Mais, heureusement, la Belgique n'est pas seule sur Terre, et puisque nous acceptons si bien de dépendre de l'étranger pour l'Uranium, le gaz, le pétrole, on peut bien parier sur de nouvelles sources énergétiques provenant de l'étranger aussi et produites en ces pays de manière "verte".

   Je veux parler ici de "l'Hydrogène vert", popularisé dans l'idée de la fusion nucléaire mais dont on oublie souvent qu'il s'agit aussi d'un gaz combustible!

   Or donc, prenant en compte l'ensemble des bénéfices-risques, il est à la fois moins cher pour le consommateur final et moins risqué pour l'humanité de transformer (de simples aménagements techniques le permettent) nos Centrales Thermiques actuelles en Centrales Thermiques à Hydrogène que de refaire fonctionner au motif de «l'urgence» des centrales à fission vieilles de 50 ans ou de vouloir se lancer dans un grand plan de construction de Centrale à Fusion...

Voir les commentaires

Inspiré par le 1er Mai: du progrès social grâce au progrès technologique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Comme tous les premiers Mai je suis assez horrifié qu'une fête qui vienne tout droit des USA (États-Unis d'Amérique) et qui dans toutes les Amériques (Latine y compris) et en Europe jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale a toujours été nommée "Fête des Travailleurs" ("Workers Day", "Dia dos trabalhadores"), soit requalifiée depuis que le nazisme, la collaboration et le pétainisme soit passés par là de "Fête du Travail"!

   Pire encore, en Belgique on a pu ainsi voir tous les partis de la droite (MR) à l'extrême gauche (PTB) mettre en avant une volonté de «redonner de la valeur au travail"! Mort de Rire: l'Humanité a évoluée du singe primitif à l'Homo Sapiens Sapiens grâce uniquement au fait non d'avoir inventé le travail mais bien de vouloir se défaire de cette contingence naturelle!

   L'Histoire de l'évolution de l'humanité est avant tout une Histoire d'Hommes voulant gagner plus de la Terre avec moins d'efforts que leurs ancêtres. C'est de là que provient le progrès, celui du passage à la cueillette-chasse à l'agriculture d'abord, celui de l'usage d'animaux comme force de travail (chevaux et bœufs), et finalement les progrès techniques et technologiques.

   Sans cette volonté d'échapper à un Travail qui n'est pas une invention de l'humanité mais une nécessité imposée par la Nature, le Singe serait resté Singe!

   Par ailleurs, comme je l'ai déjà affirmé à de nombreuses reprises sur ce blog, le progrès technologique induit le progrès social, et cela peut se démontrer assez facilement en observant l'Histoire des Luttes Sociales.

   On le voit en France pour l'âge de la Retraite et en Belgique pour Delhaize: la bourgeoisie dirigeante ne lâche au Peuple que ce qu'elle voulait dès le départ bien lui lâcher et rien de plus!

   Ainsi, si on a abandonné le travail des enfants et les 16 heures de travail par jour, c'est uniquement grâce à l'invention de l'électricité et à la mécanisation de plus en plus répandue. Par ailleurs, Karl Marx lui-même le note: plus le travail devient techniquement complexe, plus il faut former le prolétariat; d'où l'École non plus seulement gratuite mais bien obligatoire. Et en se formant ledit prolétariat peut espérer en arriver à des capacités de réflexion et de logique lui permettant de vouloir faire ce qu'il a toujours rêvé: se libérer du travail d'esclavage!

   Donc travailler à quelque chose plutôt que d'être travaillé par quelque chose ou quelqu'un...

   C'est-à-dire ne plus suivre de leaders, que ce soient leader d'activité (de travail proprement dit), leader d'opinion (organisation, syndicat, parti), leader de gouvernement. Et donc on en arrive alors à la vraie Démocratie.

Voir les commentaires

La guerre en Ukraine d'un point de vue technologique et scientifique

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Je ne crois pas l'avoir affirmé clairement mais je suis pour la Paix, et donc une solution pacifique à ce conflit; sans pour autant m'en foutre du sort des uns et des autres. Car qui paie le prix fort de toute guerre quelle qu'elle soit? Les populations et les plus pauvres parmi cette population. Si une guerre ne concernait que les militaires on dirait simplement «qu'ils se pètent la gueule entre eux» et il n'y aurait pas vraiment de raison d'être pacifiste. S'il y a des raisons d'être pacifistes c'est bien car les guerres font des victimes et que ces victimes sont en tout premier des civils innocents, non concernés voire même non partisans.

   Ainsi, il est ridicule au nom du "pacifisme" d'être contre les Russes car la majorité des Russes sont eux-mêmes contre la guerre en Ukraine! Par contre il me semble qu'il y a beaucoup plus de nationalistes côté ukrainien, car quel Ukrainien peut se revendiquer ouvertement contre la guerre envers les Russes sans passer aussitôt pour un ennemi, un pro-russe, un anti-occidental? Oui, il est bien plus difficile à un Ukrainien d'être contre la guerre qu'à un Russe!

   J'écris cela parce que dans la longue litanie des "sanctions" européennes et des pays de l'OTAN contre la Russie, on s'aperçoit que seul le Peuple Russe paie ces sanctions réellement; la haute bourgeoisie russe, les "oligarques", sachant facilement s'en défaire et ne pas en subir les conséquences dans leur train-de-vie.

   On a ainsi pu voir un développeur de logiciels Libre et Open-Source Linux (sic!) européen insérer un jour, croyant bien faire, une partie malware (virus) à l'un de ses programmes si l'IP (l'adresse de connexion à l'internet fournie par le modem) de téléchargement était russe! Le con. Con, car il est connu que la majorité des utilisateurs Linux sont des ONG ou associations dont la quasi-totalité en Russie sont contre la guerre! On recensera ainsi au niveau mondial la Ligue des Droits Humains, Human Right Watch, des organisations de journalisme indépendantes, etc.

   Heureusement, le développeur en question a été aussitôt banni du GitHub (fournisseur de logiciels vérifiés).

   C'est la même logique avec Anonymous: face à la guerre leur réflexe a été de vouloir attaquer des sites russes. Bon, honnêtement, couper l'image et le son d'une chaîne de télévision pro-Poutine ça n'empêchera jamais l'opinion russe de rester sur ses positions premières: pour ou contre la guerre. On peut imaginer plutôt que de bêtement couper le signal, diffuser des informations non en provenance d'occident (l'Europe fait elle aussi de la pure propagande et donc du mensonge) mais en provenance de soldats russes dégoûtés par les réalités du terrain. Ça serait un peu plus intelligent. Mais d'un point de vue utile à la Paix et à la sauvegarde de la vie des civils, il est surtout urgent de s'attaquer à par exemple neutraliser le système de lancement de fusées à têtes nucléaires russes (et pas qu'à têtes nucléaires par ailleurs).

   Mais, de fait, ce serait là considéré comme un acte de guerre et cela ressort de la compétence non de civils, fut-ce Anonymous, mais des militaires informaticiens dont se dotent de plus en plus les armées occidentales et mondiales.

   Mais ça c'est la guerre. Et donc, en voulant attaquer des sites stratégiques russes, même ne fut-ce qu'informatiquement, numériquement, tels des centrales électriques et autres, encore une fois ce seraient les Civils qui en paieraient directement et uniquement le prix!

   Que faire alors? Eh bien la Paix, et la Paix se construit en faisant collaborer tous ceux qui sont contre la guerre entre eux dans les deux camps.

   Malheureusement, on devait apprendre que les scientifiques russes étaient écartés des programmes de recherche internationaux. Ce ne doit pas être un modèle à suivre. Le Libre et Open-Source (Linux principalement) doit continuer de choisir de travailler avec tant l'Occident que la Russie et tant pour l'Ukraine que pour les Russes! Car qui, en Russie, à besoin de logiciels libres, indépendants de toute firme étatique (en tout cas Russe)? Ceux qui sont contre la guerre évidemment!

   C'est-à-dire qu'à la logique d'Anonymous («hack against Russia», «pirate contre la Russie») il faudrait choisir une logique plus ouverte du type «code for Peace», «code pour la Paix» au maximum et «code for Ukraine», «code pour l'Ukraine» dans l'option où l'on veut absolument s'engager.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>