Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Régulariser les sans-papiers pour la Justice Sociale en Europe!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Dans un précédent article je m'opposais à la régularisation systématique, préférant l'accueil sous "statut réfugié". Ce dernier permet en effet à la Turquie de passer en deux ans de deux millions de réfugiés accueillis sur son sol à trois-et-demi millions!

   Mais, relisons un peu un article de La Libre Belgique et relions-le aux faits. Ce journal expliquait que «l'immigration en Belgique rapporte plus qu'elle ne coûte». En fait ils auraient pu titrer «le travail sous-payé en noir rapporte plus». Car, en effet, on sait aujourd'hui que 80% des livreurs à vélo ou motocyclettes sont des sans-papiers travaillant au noir. Que la commune de Saint-Gilles a, dans les années 2003-2004, fait appel pour la peinture de cellules à une entreprise employant des sans-papiers; que la même commune a fait appel un peu plus tard lors d'une réception communale avec le bourgmestre Charles Picqué, à une restauratrice employant elle aussi des sans-papiers; qu'un accident a eu lieu, plusieurs mêmes sur toute la Belgique, à Anvers, commune où Bart De Wever était alors Bourgmestre, sur un chantier de construction impliquant la mort de plusieurs sans-papiers payés 20€ par jour de travail (2,5€ de l'heure)!!!

   Bref cette politique de restriction des régularisations à maximum un tiers des dossiers introduits induit de facto une perte de lois sociales... pour les européens et les belges aussi, dans la mesure où ils sont obligés d'accepter les mêmes conditions de travail et de salaire pour être engagés.

   Dès lors, oui, la seule solution pour une préservation de nos droits sociaux à nous est d'accueillir les autres en tant que tous régularisés, tous!

   Pour finir je dirais qu'on sourit lorsque l'Afrique cesse de nous envoyer des réfugiés mais on pleure dès qu'ils cessent de nous envoyer du Nickel! C'est tout le sens je crois qui était donné primitivement à "l'altermondialisation": pas seulement une mondialisation pour les batteries mais aussi et surtout pour les humains!

   Certes, une telle politique d'ouverture effraie par quelques fantasmes relevant de l'inversion entre la cause et les effets. On crie ainsi à l'envahisseur musulman. La réalité n'est pas qu'il y aurait de plus en plus de musulmans, elle est qu'il y a de moins en moins de chrétiens! Et je dirais donc que, pour un chrétien, il devrait être vu comme heureux que des musulmans arrivent sur notre sol: ils préservent un culte au Dieu créateur de l'Univers visible et invisible ("les Mondes") que les jeunes de nos civilisations autochtones ont abandonné.

Commenter cet article