Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COVID-19 en Belgique, instrumentalisation ou réalité? Et cas Rudi Vervoot...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Testing Covid-19

Testing Covid-19

   Y a-t-il des raisons rationnelles d'entretenir la panique autour des 65 nouveaux cas par jour de CoVid-19 observés en début de mois d'Août jusqu'à ce jour?

   Pour rappel la Belgique dispose actuellement d'une capacité de 30.000 tests par jours et en effectue concrètement 25.000! On peut dire que 65 nouveaux cas par jours sur 25.000 tests par jours (0,3% des tests réalisés) est clairement fort peu par rapport aux mois de Mars à Mai 2020 où la capacité en testing était pourtant extrêmement beaucoup plus réduite.

   Le problème des politiciens et des journalistes est de confondre données mathématiques et données épidémiologiques. Ou bien n'est-ce pas plutôt à nous qu'ils veulent faire opérer la confusion?

   Tant il est vrai que cette épidémie de COVID-19 était bien tombée à point pour nous faire oublier le résultat des dernières élections fédérales en Belgique et nous faire accepter de facto un «gouvernement d'urgence nationale» "Suédoise bis"!

   Bref ne nous laissons pas manipuler: non il n'y a jamais eu reprise de la pandémie, il y a tout juste plus de tests effectués qu'auparavant...

------------------------------------------

   Parlons maintenant du "cas" mathématique de Rudi Vervoot, ministre-président de la Région de Bruxelles Capitale qui vient de décréter le port du masque obligatoire dans toute la région car il y aurait «par jour, 50 nouveaux cas par 100.000 habitants à Bruxelles». Euh, cela fait 500 nouveaux cas par jours à Bruxelles puisque nous sommes 1 millions d'habitants dans cette région. Aucune statistique ne relève une telle attaque du coronavirus.

   En fait je disais qu'il y avait 0,3% des tests qui étaient positifs, cela ne veut pas dire que 0,3% de la population est contaminée sinon il y aurait 30.000 nouveaux cas par jours en Belgique!

   C'est, avec la logique "Rudi Vervoot", comme si suite à un accident de la route mortel impliquant deux voitures je déclarait tout de go que «50% des accidents de la route provoquent la mort», ce qui est évidemment un raisonnement erroné...

   Donc on veut nous faire paniquer. Mais pourquoi?

   Veut-on nous faire admettre une présence militaire dans nos rues?

   Quoiqu'il en soit, oui, très certainement une "nouvelle vague" de CoVid-19 viendra; après le retour des vacances et du blocus de second examens, vers le mois d'Octobre 2020 très probablement surtout que la population estudiantine très aficionados du confinement en période d'études est beaucoup moins respectueuse des principes de précautions «dans le civil»...

----------------------------------------

   Le vrai problème semble être la communication médiatique autour de l'étendue de la prétendue gravité des contaminations.

   En effet, dans le même article on peut lire qu'on en est à plus ou moins 520 nouveaux cas par jours (= 7.280 nouveaux cas toutes les deux semaines) et plus loin que ces deux dernières semaines le nombre de nouveaux cas est "en baisse" avec 70.000 (septante mille) nouveaux cas en 14 jours!!!

   Ce ne sont plus des mathématiques, excusez-moi de le dire; c'est de la pataphysique haut graduat, Master et Doctorat même!

   Avec ce dernier chiffre, si on l'imagine constant depuis le tout début de la pandémie (alors qu'au contraire il était certainement plus élevé), on a du 1er Mars 2020 au 20 Août 2020 soit en 172 jours un total de 860.000 belges contaminés. Disons donc 1 million de contaminations en 5 mois en Belgique.

   Le pire est que c'est conforme à ce que déclaraient les "experts" puisque fin Mai 2020 ils déclaraient estimer à 500.000 le nombre de belges contaminés.

   Or voilà qui donne raison, sans le vouloir certes, à Trump et Bolsonaro: le COVID-19 n'est qu'une grippe (une "grippette")  qui ne fait que se propager très vite mais n'a pas plus d'impact sur la santé que la grippe saisonnière!

   Non mais c'est tout ce que finissent par prouver les fins communicants, journalistes, experts, politiciens, en exagérant des chiffres sur base non d'observations réelles mais d'extrapolations.

   Désolé: en statistique on ne multiplie pas des cas isolés pour obtenir une photographie du "monde réel" mais on divise le monde réel observé pour en tirer des conclusions sur des cas possibles et isolés...

Commenter cet article