Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les leçons de Gorbatchev #1: l'égalité dans la misère!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Les leçons de Gorbatchev #1: l'égalité dans la misère!

   Il est important de savoir que la nomination de Mikhaïl Gorbatchev comme président de l'URSS par le Parti Communiste Soviétique est intervenue juste après le passage de l'estimation des richesses russes en terme de productivité à celui du calcul du PIB du pays.

   C'est important car justement le camarade Mikhaïl était connu pour ses positions peu orthodoxes en matière d'économie marxiste au sein dudit parti.

   En effet, le passage au calcul du PIB permet de calculer également le PIB par habitant et, mieux encore, de comparer le PIB par habitant au Revenu Moyen desdits habitants. Et donc de découvrir que Gorbatchev avait raison sur une vision essentielle: l'État Soviétique a créé une bourgeoisie interne, celle-ci est composée des fonctionnaires de la nomenklatura (nomenclature).

   Dès lors Gorbatchev, face à ces chiffres jusqu'alors jamais calculés donc ignorés par le Parti Communiste, en conclut que il ne sert à rien de décréter l'égalité sociale si 80% de la population vit en-dessous du seuil de pauvreté!

   Et je comprends mieux pourquoi, maintenant, que l'extrême-gauche belge se montre si critique vis-à-vis de la politique menée économiquement par Gorbatchev. De fait elle ne correspond absolument pas aux canons marxistes-léninistes ni maoïstes du PTB et autres. Pour eux qu'importe que 80% de la population soit "crève-misère" pourvu que tous soient égaux.

   Gorbatchev se préoccupe dès lors d'enrichir le prolétariat. Un point de vue radicalement contraire à l'extrême-gauche européenne de l'ouest pour qui s'enrichir même via l'aide de l'état est être un paria réactionnaire et ennemi du Peuple. Seuls les pauvres ont raisons! Ils doivent le rester pour continuer à avoir raison!

   Gorbatchev établit donc un communisme où l'obsession n'est plus l'égalité du peuple (égalité dans la misère nous l'avons vu) mais bien plutôt l'accès et l'augmentation du pouvoir d'achat qui ne doit pas être réservé aux 20% de fonctionnaires du KGB et autres, mais à tous les membres de la société russe.

   Or si je veux qu'on puisse augmenter son pouvoir d'achat, donc gagner plus, cela induit de facto des inégalités car les uns sont plus débrouillards que les autres, ont plus de succès que d'autres, sont plus travailleurs que d'autres.

   Mais qu'importent les inégalités si tout le monde vit le plus haut au-dessus du seuil de pauvreté? C'est la réflexion typique de la politique économique de Gorbatchev; réflexion qui horripile les idéologues marxistes communistes et maoïstes.

   C'est à partir de ce point que le Parti Communiste Soviétique Russe n'aura de cesse de vouloir renverser Gorbatchev. Si le Parti ne le peut pas encore c'est que cette nouvelle donne économique insuffle à l'URSS une augmentation et du PIB et du revenu moyen des russes. Cette politique économique marche, elle marche car elle est basée sur la logique et non sur la religion marxiste-léniniste, et donc on ne peut encore se passer du camarade Mikhaïl Gorbatchev!

Commenter cet article