Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Consommez moins... pour payer plus!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

Consommez moins... pour payer plus!

   Cela paraît évident à tout individu de plus de trente ans ayant observé ses factures énergétiques ainsi que celles de ses parents. On est passé, il y a vingt ans, des ampoules à incandescence de 120 W aux ampoules économiques de 15 W. Puis, il y a dix ans aux ampoules LED de 7 à 8 W (les ampoules économiques cumulées consommaient environ 45 W au lieu de 120 W pour l'incandescente à même luminosité et les LED 21 W). De même, il y a quinze ans apparaissaient les premiers appareils électriques puis de chauffage (à gaz ou mazout) à haut rendement (moins de kWh pour les mêmes performances). Or notre facture d'électricité et de gaz n'a pas diminuée depuis; au contraire elle a augmenté (ainsi que le prix du kWh).

   C'est que les entreprises énergétiques ne sont pas des organismes caritatifs mais bien des entreprises commerciales. C'est-à-dire que leur but est de réaliser chaque année des bénéfices au mieux plus importants que l'année précédente, au pire identiques à l'année précédente. Si donc la consommation globale a diminuée en terme de kWh par individu, elles sont donc obligées d'augmenter le prix du kWh! Exactement l'inverse de la Loi de l'Offre et de la Demande...

   De plus il faut ajouter qu'à ce mercantilisme qui recherche toujours plus de bénéfices, il y a des coûts incompressibles (qu'on ne sait diminuer même en fournissant moins de kWh). Ainsi il y a les frais d'entretient des canalisations de gaz et de lignes électriques, d'installation, de relevé des compteurs. De même une centrale électrique, même si elle doit produire moins de kWh, a besoin exactement du même nombre de techniciens et ingénieurs pour le fonctionnement de sa centrale.

   Et ce qu'on apprend depuis trente ans maintenant est évidemment vrai encore aujourd'hui en ce qui concerne la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine. À savoir que les gouvernements européens nous demandent de consommer moins en nous faisant espérer que cela réduira notre facture alors qu'en fait cela va la faire grimper d'autant. Et donc on peut s'attendre à que chaque hiver on nous dise de réduire de 1 à 2 degrés la température du chauffage par rapport à l'année précédente; si bien que les administrations qui démarrent à 19 °C cet hiver 2022 risquent de devoir être réglées à 16 °C en 2025 et 14 °C en 2027!

   Bref n'imaginer comme seule solution à la difficulté des ménages de payer leur facture une diminution de la consommation revient en fait à les foutre encore plus dans la merde pour les années suivantes...

Voir les commentaires

La décadence de la civilisation européenne Occidentale

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

La Rome de la décadence

La Rome de la décadence

Ajout du 14 Septembre 2022 en fin d'article.

   L'Europe (cette misanthrope) est en pleine décadence depuis quelques années déjà. Et la Belgique depuis encore plus longtemps. Lutter contre une décadence, qui n'est sommes toutes qu'un phénomène naturel: toutes les Civilisations ont connu une époque d'apogée suivie d'une radicale décadence (Inde, Chine, Grèce, Celtes, Rome, Arabe islamique, Maya, Inca, etc.), serait jouer au Don Quichotte qui lutte contre les moulins-à-vent; une pure inutilité.

   Elle se manifeste par une volonté de retour en arrière, «pour le bien de l'environnement» nous dit-on, parce qu'on est devenu incapable d'imaginer du neuf. Tant et si bien qu'on en revient au vélo, à la trottinette, électriques certes, et qu'on n'imagine pas un seul instant remplacer tout bêtement le carburant pétrolier ou le gaz par de l'hydrogène liquide.

   De même, le Parti Socialiste n'est pas malade de sa Social-Démocratie, elle est malade d'avoir nié la démocratie et de ne plus se préoccuper de social, c'est-à-dire de la société (et pas seulement du niveau des allocations de chômage) et de porter un projet de société de progrès, donc différent des conservateurs, c'est-à-dire qui fasse de l'Humanité autre chose qu'un prolongement de la machine (l'Humain condamné au Travail) car là c'est le discours de la Droite (MR en Belgique).

   À tel point que le MR (droite libérale belge) se montre sur beaucoup de sujets (dont le progrès technologique qui seul amène le progrès social selon Marx lui-même) plus à Gauche qu'un PS (parti social-démocrate belge) qui se fait surtout le suce-bitte des écologistes car l'écologie est actuellement très bankable.

   Quand la Gauche se positionne c'est contre ce que dit la Droite, même si cette Droite disait qu'il faut penser aux sans-abris. De même lorsque la Droite se positionne, c'est non en fonction d'une pensée propre et nouvelle mais bien contre ce que dit la Gauche, même si cette Gauche avançait par hasard que les petits-indépendants devraient avoir les mêmes droits sociaux que les travailleurs!

   Il faut aussi ajouter, que en Belgique francophone (et c'est là une exception francophone belge), nos universités forment de très mauvais politiciens de gauche et de très bons de droite. En effet, les profs de Science-Po en francophonie sont des bourgeois honteux d'être "trop riches", donc de gauche. Résultat: un étudiant de gauche sait qu'il n'a qu'à répéter ce que son prof dit; il apprend donc pendant 5 ans à répéter ce qu'on lui dit. Plus tard ça donnera un imbécile incapable de penser par lui-même et juste apte à répéter ce que le Chef du Parti dit.

   Par contre un étudiant de Droite, lui, écoute un tel prof de gauche en apprenant pendant 5 années à penser par lui-même, argumenter et contredire ce prof. Ça donne donc plus tard un très bon politicien de droite.

   Mais enfin, que dire sinon que notre Civilisation Européenne Occidentale est en pleine décadence, dans toute l'Europe et pas seulement en Belgique, que cette décadence est aidée par les écologistes, qu'il ne sert à rien d'y réagir contrairement à un Éric Zemmour, et qu'on peut espérer que la forte immigration d'Afrique permettra qu'arrive aux restes civilisationnels européens ce qui est arrivé avec les Grecs et les Romains!

------------------------------

   C'est avec bonheur que j'ai entendu sur AraBel (106.8 FM à Bruxelles, sur appli et site AraBel.fm) à la plage d'information entre midi et 13h que Ursula Von Der Leyen annonçait ce mercredi 14 Septembre 2022 pour l'Union Européenne le lancement, enfin, tardif certes mais il vaut mieux tard que jamais, d'un grand plan d'investissement dans l'hydrogène qui devrait être pleinement opérationnel d'ici 2030.

   Malheur est de remarquer que cette piste ne provient pas des écologistes (qui en Belgique pour abandonner le nucléaire proposaient un retour aux centrales électriques à gaz), donc de la Gauche (ou prétendue telle), mais provient d'un bloc allant  du Centre (du centre proche de la Gauche) à la Droite.

   À noter que cela ne contredit pas la notion de décadence de l'Europe Occidentale dans la mesure où nous bouffons du gaz russe depuis les années 1850 et rien ne nous aura fait modifier cet état des choses depuis 1917 (Révolution Soviétique) jusqu'à 2022!

Voir les commentaires

De la gratuité des transports en commun

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

De la gratuité des transports en commun

   Voici quelques années je m'étais passablement énervé contre une application de smartphone (devenue depuis une page Facebook) visant à prévenir les usagers fraudeurs de la STIB des contrôles sur le réseau. Totalement injustifié: ton abonnement STIB te reviens beaucoup moins cher que tes changements successifs (environ une fois par an ou par an-et-demi) de smartphones voire iPhone!

   Bref, c'était là militer en faveur d'une gratuité pour les bourges et leurs fils! De fait, à l'époque on pouvait militer pour la gratuité des transports en commun pour ceux qui n'en avaient clairement pas les moyens et donc ne s'achètent pas de smartphone.

   Mais au vu de la politique de mobilité actuelle menée par les écologistes flamands à Bruxelles, à partir du moment où je fais des moyens de transports partagés (bus, trams, métros, trottinettes, vélos, etc.) non plus un choix mais une obligation on est alors obligé de laisser lesdits moyens de transport partagés (tous) totalement gratuits et ce pour tout le monde!

   Car il ne s'agit plus d'un choix de transport mais d'une obligation d'usage et ce quels que soient mes revenus.

   Peut-être que cette gratuité sera un jour décidée, mais (voir mon article sur la "Liberté surveillée") même si cette gratuité totale est décidée il sera encore obligatoire et contre lourdes amendes de pointer ou de s'enregistrer avec son smartphone (pour les trottinettes, vélos, etc.).

   Évidemment on ne nous dit pas «nous allons vous obliger à prendre des transports partagés afin de surveiller vos déplacements», on nous dit «nous allons interdire les voitures de circuler à Bruxelles (Ville d'abord, Région ensuite)», premier signe de la décadence de l'Europe Occidentale, et c'est pris positivement, second signe de décadence, par une population qui se préoccupe d'environnement et qui selon un raisonnement aristotélicien (binaire) d'il y a 5000 ans en arrière assimile toute voiture à la pollution!

   Or ce qui se passe est qu'on interdit non-seulement les voitures à essence qui effectivement polluent mais également les voitures électriques et à hydrogène qui, elles, ne polluent absolument pas!

Voir les commentaires

Quand on est idéologique et non pratique on déconne comme Philippe Close et sa dépénalisation du Cannabis!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Philippe Close affirme détenir la solution aux problèmes de délinquances entourant la vente de Cannabis sous toutes ses formes. Euh, en fait, c'est un grand classique de la gauche en général à l'approche des élections: on promet de non-seulement dépénaliser le Cannabis mais en plus de légaliser le Cannabis (ce qui n'est pas exactement la même chose), puis après élections on oublie car entre-temps on a découvert que cela allait créer plus de problèmes que cela n'en résout. Et de fait, Philippe Close se montre dans ce dossier du Cannabis parfait idéologue mais bien piètre connaisseur de la réalité!

   La problématique qui va se poser est double. La première provoque déjà des problèmes chez les vendeurs légaux de cannabinol (CBD): le problème des accises et taxes et de leur pourcentage très élevé en Belgique sur les produits à fumer (plus de 80% du prix de vente). Ce qui veut dire que votre bout de shit à 20 €, si j'ajoute les accises et taxes qui s'appliqueront au secteur légal des coffee shops, coûtera désormais 100 €! 5 fois plus! Autant dire que la majorité des consommateurs continueront à aller voir leur dealers de rue, seuls les fils de bourgeois border-line pouvant se permettre un tel prix, et que donc tous les problèmes liés actuellement aux deals persisteront après la légalisation totale du cannabis!

   La seconde est que si les dealers actuels avaient les moyens d'ouvrir un magasin ou un bar, ils l'auraient déjà fait (ne fut-ce que pour cacher leurs activités illicites et blanchir l'argent de la drogue)...

   Bref, je vous fait pas de dessin sur l'extraordinaire idée que constitue la glose infatigable de Philippe Close...

--------------------------

   J'ajoute avoir contacté le cabinet régional bruxellois de Philippe Close le mardi 2 Août à 18h48 en lui envoyant l'intégralité de l'article. Pas de réponse jusqu'à aujourd'hui 12 août. CQFD: aucun membre du cabinet de Philippe Close ni lui-même ne sont capable d'argumenter rationnellement par rapport aux problèmes soulevés ici; en tout cas vis-à-vis de quelqu'un qui réfléchit par lui-même et ne se contente pas de répéter des slogans appris au sein du Parti... C'est dire!

Voir les commentaires

Une station sans publicité est-elle une vraie condition pour une Radio Libre?

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   C'est connu, dans le monde des "radios libres" on déteste la publicité. Pourtant, la présence ou l'absence de publicité détermine-t-elle vraiment à elle seule la "liberté" de ladite station?

   En télé on sait qu'à certains moments, en Belgique, la RTBF (Radio Télévision Belge Francophone, de service public) passe énormément de publicités "Coca-Cola"; cela était vrai dans le passé, l'est toujours dans le présent et le sera probablement dans l'avenir. Pourtant la Une (RTBF-télé) au même moment a déjà passé pas mal de documentaires critiquant les sodas sucrés et visant principalement Coca-Cola, que ce soient ses produits avec sucre (diabète, etc.) ou sans sucre (cancers, etc.).

   Donc, on le constate, malgré la publicité pour une marque précise la station peut rester libre de critiquer ladite marque! C'est que, et souvent la plupart des gens y compris animateurs amateurs de radios l'ignorent, les publicités sont gérées par des agences de placement publicitaires, des Régies Publicitaires et qui en tant qu'entreprises indépendantes de la station se démarquent et sont strictement séparées du bureau de rédaction, de la ligne éditoriale et donc du travail des journalistes!

   Mais si la présence de publicités ne nuit en rien au contenu, l'absence de publicités est-elle un vrai gage d'indépendance de ma radio "libre"?

   On sait que pour émettre en FM, et même en webradio (radio web), il faut des moyens financiers. Si ce n'est pas la publicité qui fournit ces moyens, qui sont assez élevés, qui donc? Les auditeurs? Ça ça peut marcher sur une radio religieuse et éventuellement communautaire. Mais sur une radio libre on sait que les auditeurs veulent tout gratuit.

   En réalité la majorité des moyens financiers des "radios libres" proviennent de lobbies et / ou carrément partis politiques! Surtout quand elle se retrouve tout-à-coup avec des finances lui permettant d'émettre en DAB / DAB+. Et qu'étant donné que la méthode de récolte des moyens financiers mettent directement en rapport donateurs et directeurs éditoriaux, cela influence de facto le contenu.

   Donc, clairement ici, on démontre que l'absence de rentrées publicitaires nuit à la liberté de la ligne éditoriale de ma "radio libre".

   C'était je pense important à noter. Ce qui compte ne sont pas les moyens mis en oeuvre pour émettre, on peut très bien utiliser la publicité, ce qui compte est la finalité de la station: faire découvrir, réfléchir, penser et rêver ou bien faire apprendre par cœur les leçons de morale du parti ou bien faire du chiffre en meublant une longue suite de publicités par de la musique?

   C'est ça qui compte réellement: la fin et non le moyen!

Voir les commentaires

Il aurait mieux valu que Mélenchon gagne ces législatives plutôt que LREM...

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

   Tout d'abord il convient de rire de cette habitude désormais ancrée chez les français de se choisir un chef pour ensuite désirer le pendre à un poteau.

   Mais notons que cet instinct viscéralement typique des républiques du type de la France n'est pas aussi absurde en soi. Même si elle n'a absolument rien à voir avec la politique menée, qui n'est rarement voire jamais critiquée de manière rationnellement argumentée. Cela est dû à un double leg de Jacques Chirac: la dissolution du gouvernement puis l'inversion du calendrier électoral (pour que la présidentielle précède d'un mois la législative et non l'inverse).

   En effet, les humoristes avaient beaucoup ri à l'époque de cette dissolution (dans la mesure où elle avait donné la victoire à Jospin du Parti Socialiste, à la Gauche donc) mais ils n'avaient pas l'esprit du "à long terme". Car à long terme, c'est-à-dire dès 2002, cela assurait de facto les pleins pouvoirs au Parti gagnant de la présidentielle et empêchait toute cohabitation.

   Or si François Mitterrand et Jacques Chirac étaient des Présidents très appréciés (jusqu'en 2002), c'est que justement ils ont toujours "régné" sous une cohabitation même quand le Premier Ministre étaient du même parti qu'eux. En effet: camp de Rocard contre camp de Mitterrand et camp de Balladur contre camp de Chirac.

   Le fait que le gouvernement (et donc de fait le Parlement) puisse être un contre-poids à un Chef, ou puisse le devenir en cours de mandat présidentiel, était rassurant, évitait la personnalisation de la politique menée, évitait de ce fait les états de clivages violents tels qu'on en connaît de nos jours, et enfin évitait le statut de Chef Suprême (Dictateur) du Président de la République.

   Alors on me répondra que certes Mélenchon a perdu mais que LREM n'a pas la majorité absolue au parlement. Qu'importe dirais-je, et ce pour deux raisons.

   La première est qu'il était important que Mélenchon gagne les élections législatives car ainsi il allait pouvoir dégoûter les français et éviter un second tour en 2027 Le Pen / Mélenchon à la présidentielle (Mélenchon étant bien moins dangereux comme premier ministre que comme président). C'était forcé qu'il les dégoûte. Car d'abord l'alliance de la Nupes qui allie une gauche marxiste (PS [Parti Socialiste], PCF [Parti Communiste Français], Insoumis) naturellement portée au progrès technologique et donc à l'industrialisation avec une prétendue gauche ([EELV] écologistes) ne jurant que par la production douce, le fait-main, le bio, la décroissance, eh bien c'est une alliance contre-nature qui ne tient pas debout et ne peut satisfaire par cette contradiction interne aucun de ses propres électeurs!

   La seconde est que de toute-façon, à coup de n9-3 s'il le faut, LREM peut se passer du parlement pour faire passer des lois qui importunent l'opposition.

Voir les commentaires

La Justice Sociale pas la Loterie Électoraliste!

Publié le par Philippe J-A Le Bihan

tickets d'euromillions

   En Belgique on pense déjà à ce que je lis aux prochaines élections. Et chaque parti politique de vouloir paraître le plus généreux et "gentil"; en premier avec une vieille idée de Droite ressortie par ladite droite (MR): les allocations universelles; suivie de très près par la Droite Alternative (Écolo) qui se veut "de Gauche" (car se déclarer de gauche rapporte plus d'électeurs) et son idée d'attribution de trente mille euros (30.000 €) à tous les jeunes de 25 ans. Bon, je serais tout-à-fait capable d'argumenter des heures pour démontrer en quoi ces deux mesures sont anti-sociales et aggraveraient les inégalités au lieu de les aplanir, mais passons car il est sommes toutes 4h42 du matin.

   Et si à la place de ces promesses de "tous gagnants à l'EuroMillions" qui puent bien l'électoralisme et le clientélisme - l'achat de votes quoi - on se préoccupait de faire vraiment du Social?

   Il me semble en effet qu'il y a quelques chantiers vachement plus urgents et plus "Justes"; moins coûteuses également.

   Tout d'abord on reproche beaucoup en France à Emmanuel Macron d'être «le Président des riches». Rien n'est plus faux. Il est le président de ce que notre MR belge qualifie par «les Classes Moyennes». De fait, Macron a établi en France que «à cotisations sociales égales, ouverture égale aux droits sociaux»! Voilà un chantier plus urgent pour le MR que les allocations universelles il me semble. Il est urgent d'enfin faire en sorte qu'en Belgique aussi, tout comme en France depuis Macron, les indépendants qui paient leurs cotisations aient enfin droits à des allocations de chômage calculées en fonction de leurs revenus d'avant-faillite (et non plus uniquement au minimex), aient droits à des allocations de maladie-invalidité comme les travailleurs (qu'ils sont par ailleurs), aient droits à une pension calculée en fonction des revenus et cotisations de carrière (et non plus la seule GRAPA).

   Voilà donc des chantiers plus urgents pour la Droite, dont l'électorat naturel sont les fameux indépendants (c'est du moins ce que prétend le MR).

   Pour la Gauche, quand on est réellement de gauche on est censé être plus préoccupé de sujets sociaux (tant d'un point de vue économique que philosophique) que par rameuter des électeurs à la manière de Lula au Brésil.

   Refaire du minimex (allocations de CPAS) l'ultime rempart inconditionnel contre la misère me semble donc plus urgent que de distribuer un gain de lotto à certains. C'est-à-dire que le PS, puisque Écolo ne semble pas prêt à s'en occuper, doit rétablir le droit inconditionnel au minimex, sans obligation de parcours menant au travail à suivre par les bénéficiaires. Ça coûtera finalement moins cher aux bourgeois, une telle solidarité, que 30.000 euros fois le nombre de "nouveaux de 25 ans" chaque année!

   C'est une question de Justice Sociale. Avec cette dernière proposition la bourgeoisie devient solidaire réellement des plus pauvres, puisque le minimex contrairement au chômage est payé par les impôts et non par les cotisations sociales!

   Ce qui implique un chantier tiers et inévitable (qui équilibre à ce point Gauche et Droite): rendre plus automatique l'exclusion du bénéfice des allocations de chômages de ceux qui manifestement ne veulent plus travailler pour les rediriger vers les CPAS.

   Non, mais puisque l'on semble prêt à distribuer de l'argent, autant le faire de manière utile et juste socialement; tout en équilibrant préoccupations de Droite et de Gauche!

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>